“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tapis rouge pour la Croix-Rouge monégasque

Mis à jour le 28/07/2018 à 05:04 Publié le 28/07/2018 à 05:04
Le couple princier, à son entrée dans la Salle des Étoiles, hier soir pour présider le 70e gala de la Croix-Rouge monégasque. Charlène était habillée en Versace.

Le couple princier, à son entrée dans la Salle des Étoiles, hier soir pour présider le 70e gala de la Croix-Rouge monégasque. Charlène était habillée en Versace. Sébastien Botella

Tapis rouge pour la Croix-Rouge monégasque

Le couple princier a ouvert hier soir le 70e gala de la Croix-Rouge monégasque. Une édition anniversaire pour fêter les engagements de l'institution sur le plan local et international

Soixante dix ans que ça dure ! Depuis 1948, la cause de la Croix-Rouge Monégasque réunit tout ce que l'été en Principauté compte de plus glamour pour un bal de la charité. Et une nouvelle fois, hier soir, la tradition a été respectée à la Salle des Étoiles pour cette édition anniversaire du gala, ouvert par le prince Albert II et la princesse Charlène, autour d'environ 800 convives qui ont déboursé 1 200 euros la place pour participer à la soirée la plus chic de la saison et soutenir les actions de l'institution.

Depuis 1948

En 1948, au sortir des années de guerre, le prince Louis II crée la Croix-Rouge monégasque (CRM) sur le modèle de l'association imaginée par Henry Dunant en 1863. Il s'agit d'organiser des actions à la fois sur le plan local et international. Promesse respectée encore aujourd'hui par les quelque 600 bénévoles de la CRM qui agissent dans un panel d'activités, aussi bien pour encadrer les postes de secours au Grand Prix de Monaco que pour mettre en place une chaîne de solidarité avec les réfugiés installés à la frontière italienne.

Et le gala, chaque année, permet de récolter des fonds qui financent ces engagements. Pour le premier bal, le 10 août 1948, Maurice Chevalier était venu divertir les convives. Sept décennies plus tard, la formule n'a pas changé ou presque. Et devant le couple princier, le chanteur américain Seal était attendu pour embraser la Salle des Étoiles de sa voix rauque, hier en fin de soirée. Une soirée qui comptait son quota de VIP (lire par ailleurs) du monde du sport, de la télévision (le trio Maïtena Biraben, Adriana Karembeu et Michel Cymes aux commandes de l'animation), des affaires. Et une œuvre d'art crée par l'artiste Jean-Michel Othoniel pour cet anniversaire représentant un cœur en verre miroité. Rouge forcément !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.