“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Tableau d’honneur à Hong Kong pour la SNM

Mis à jour le 14/11/2019 à 10:02 Publié le 14/11/2019 à 10:02
La délégation monégasque devant Victoria Harbour.	(DR)

Tableau d’honneur à Hong Kong pour la SNM

Après la Colombie Britannique, c’est Hong-Kong qui a accueilli cette année les Mondiaux d’aviron de mer.

Après la Colombie Britannique, c’est Hong-Kong qui a accueilli cette année les Mondiaux d’aviron de mer. Un rendez-vous à forte pression ajoutée pour la Société nautique de Monaco, habituée des podiums et vice-championne du monde l’an dernier.

Sur le papier, le club monégasque avait toutes les raisons de réitérer, voire de sublimer ses résultats passés. Mais le plan d’eau chinois en a décidé autrement.

Bilan honorable

Après des séries qualificatives réussies, qui laissaient entrevoir le meilleur, les cinq bateaux de la SNM ont pris le départ des finales A pour des courses âprement disputées mais décevantes pour les athlètes.

Avec des pénalités parfois étonnantes et en pagaille, les bateaux de Monaco ont dû s’incliner et céder les podiums, laissant en bouche une saveur… particulière. Seuls médaillés : Giuseppe Alberti et Mathieu Monfort en double masculin. Les deux athlètes, au terme d’une magnifique course, sont sacrés vice-champions du monde, avant qu’une erreur d’arbitrage ne les relègue à la troisième place… trois heures après.

Le solo masculin, malgré une course magique la veille, s’incline en 10e position pendant que les filles, en quatre comme en double, écopant de pénalités, se contentent de la 13e place. Même le quatre masculin, grand favori, termine quatrième.

Pourtant, une fois la déception passée, c’est tout de même un beau bilan qu’établit le club du 1, quai Louis-II : avec une médaille de bronze, une quatrième place aux championnats du monde et de très belles courses pour tout le monde, personne n’a à rougir de ses prestations.

Record de course

L’aventure chinoise ne s’est pas arrêtée là puisque le quatre masculin est resté quelques jours de plus pour prendre part à une prestigieuses course au long cours autour de l’île de Hong Kong : 45 km qui demandent puissance et endurance mais également une bonne gestion de l’effort. Malgré des conditions de mer difficiles, les Monégasques n’ont pas démérité et ont su dominer la course, terminant premiers et établissant au passage un nouveau record de la course avec 45 km abattus en 3 heures, 13 minutes et 48 secondes. Quentin Antognelli, Vincent Noirot, Gaëtan Delhon, Julien Gazaix et Pauline Demoustier à la barre ont pu revenir à Monaco auréolés d’une belle victoire, avec en prime de sérieuses ampoules et de méchantes courbatures.

Mathieu Monfort et Giuseppe Alberti, dans l’effort vers la médaille de bronze.	(DR)
Vincent Noirot, Gaëtan Delhon, Julien Gazaix, Pauline Demoustier et Quentin Antognelli, vainqueurs et détenteurs du record du tour de l’île.	(DR)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.