“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Union sacrée pour protéger l'aire marine du Larvotto

Blaise Matuidi récompensé à Monaco pour son engagement envers les jeunes de banl...

Ils testent des balises low cost pour suivre et protéger des tortues en Martiniq...

Plan transport à Nice, maltraitance dans une crèche, polémique à Pôle Emploi: vo...

Sylvie Esparre intègre la Commission Supérieure des Comptes

Sur les traces de Coco Chanel à Roquebrune

Mis à jour le 08/04/2018 à 21:46 Publié le 08/04/2018 à 21:45
Dans le cadre de ses recherches, l'auteure Anne de Courcy a rencontré les membres de la Société d'art et d'histoire du mentonnais.

Dans le cadre de ses recherches, l'auteure Anne de Courcy a rencontré les membres de la Société d'art et d'histoire du mentonnais. Photo F.B.

Sur les traces de Coco Chanel à Roquebrune

L'historienne anglaise Anne de Courcy tente de reconstituer le quotidien de la Riviera entre 1930 et 1944, l'époque où Roquebrune accueillait une hôte de marque

Peindre une toile de la Riviera entre 1930 et 1944. C'est le projet que nourrit Anne de Courcy. Un temps journaliste au Daily Mail, elle a décidé en 2003 de se consacrer à l'écriture de livres. Des publications qui sont à la croisée de la biographie et de l'essai d'histoire sociale.

L'auteur est venue dernièrement à Roquebrune-Cap-Martin afin de glaner des informations pour son prochain ouvrage. Un travail impulsé par sa fascination pour Chanel et la Riviera, qui entrera...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct