“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Stella Almondo devient artiste Blüthner

Mis à jour le 23/11/2019 à 10:07 Publié le 23/11/2019 à 10:07
Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Stella Almondo devient artiste Blüthner

Jeudi soir au Conseil national, la jeune pianiste monégasque a montré l’étendue de son talent. Le patron de la prestigieuse manufacture de piano Blüthner a décidé de la soutenir. Une chance inouïe

Et si c’était de Monaco qu’allait véritablement être lancée la carrière internationale de Stella Almondo ? Ce serait un joli clin d’œil de l’histoire pour cette virtuose du piano, née en Principauté en 2006, aujourd’hui exilée à Cannes, mais Monégasque dans son cœur et dans ses doigts.

Le récital que la jeune pianiste de 13 ans a offert aux 130 personnes massées dans l’hémicycle du Conseil national, jeudi soir, n’était pas tout à fait comme les autres. Stella Almondo jouait dans son pays, devant ses compatriotes invités par le président de l’Assemblée, Stéphane Valeri. Le tout-Monaco était là, curieux de découvrir ce prodige dont on parle depuis un an, qui multiplie les concerts et récompenses dans les concours, cette jeune artiste à qui une grande carrière internationale tend les bras.

Direction Moscou

Deux annonces faites jeudi soir au Conseil national semblent tracer ce chemin vers le succès. La première, c’est Amédée Briggen, sa professeure de piano, une référence au Conservatoire de Nice, qui l’a faite avant le concert. En septembre prochain, Stella Almondo étudiera le piano à l’École centrale de musique de Moscou, la meilleure de Russie, et aura comme professeur un maître en la matière, Mira Marchenko, que les tous les jeunes virtuoses russes s’arrachent. Les places sont chères, Stella vient de décrocher la sienne.

L’autre bonne nouvelle a été annoncée à la fin du récital, après la brillante prestation de la jeune pianiste monégasque, que le public a saluée debout. Christian Blüthner, le patron de l’une des plus célèbres manufactures de piano au monde, a révélé qu’il accueillait Stella Almondo dans le cercle très fermé des « artistes Blüthner ». Cela signifie que ce fabricant de pianos d’exception, qui possède ses propres salles de concert dans de grandes capitales et détient un carnet d’adresses prestigieuses à la longueur vertigineuse, a décidé de soutenir la jeune pianiste monégasque, la faire jouer dans le monde entier, lui ouvrir les portes d’une grande carrière internationale. Et pour joindre le geste à la parole, Christian Blüthner a offert à Stella un chèque de 21 000 euros afin qu’elle puisse acquérir un piano digne de son niveau. Un Blüthner, évidemment. Cette somme correspond au tiers du prix de l’instrument. Pour financer les deux autres tiers, Christian Blüthner a lancé l’idée d’un concert organisé « dès que possible » en Principauté. Un appel au mécénat sera lancé à cette occasion.

Jeudi soir, la carrière de la jeune Stella Almondo a probablement pris un tournant décisif.

Christian Blüthner a remis un gros chèque à Stella.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.