“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ste-Dévote : c'est parti pour deux jours de célébration

Mis à jour le 26/01/2016 à 05:00 Publié le 26/01/2016 à 05:00
Aujourd'hui et demain, Monaco fête sa sainte patronne.

Aujourd'hui et demain, Monaco fête sa sainte patronne. doc. Jean-François Ottonello, Cyril Dodergny et archives

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Ste-Dévote : c'est parti pour deux jours de célébration

La Principauté fête sa sainte patronne aujourd'hui et demain. Au programme : messes, procession, embrasement de la barque, feu d'artifice… Un moment de rassemblement

La Principauté fête sa sainte patronne aujourd'hui et demain. Au programme : messes, procession, embrasement de la barque, feu d'artifice… Un moment de rassemblement

Elle est la sainte patronne de Monaco. Et dès aujourd'hui, comme tous les ans, les habitants de la Principauté vont fêter sainte Dévote. Un temps de partage, de célébration, de rassemblement autour de celle qui protège Monaco.

Un temps de souvenir, aussi, en mémoire de cette chrétienne arrêtée en Corse, emprisonnée, torturée, morte sans renier sa foi, et dont la barque sur laquelle se trouvait son corps arriva à Monaco. C'était au quatrième siècle.

La messe célébrée par Mgr Di Falco

Les siècles ont passé mais son souvenir continue de vivre. Si bien que quand le prince Albert II et la princesse Charlène étaient reçus par le pape François, le cadeau remis au souverain pontife était marqué par sainte Dévote. C'était une médaille de 1720, à l'effigie de celle qui est aussi la sainte patronne de la Corse. Le cadeau souligne un autre élément : les liens entre sainte Dévote et les Grimaldi remontent au XVIe siècle.

Toutes ces raisons expliquent les deux jours de célébration : messes, procession, accueil des reliques, embrasement de la barque, feu d'artifice…

À noter que cette année, la messe de demain, célébrée en la cathédrale, dès 10 heures, sera présidée par Mgr Jean-Michel di Falco Léandri, l'évêque de Gap et d'Embrun, qui a notamment fondé la chaîne de télévision KTO.

Le programme

Aujourd’hui

  • 10h30
    Église Sainte-Dévote : messe des traditions, en langue monégasque.
    Bénédiction de la mer.
  • 18 h
    Port Hercule : Hommage à Sainte Dévote.
    Arrivée de la barque symbolique devant le Yacht-club de Monaco, envol d’une colombe et départ de la procession.
  • 18h30
    Arrivée de la barque symbolique au vallon des Gaumates. 
    Arrêt de la procession pour la bénédiction des reliques. 
    Remise des reliques.
  • 18h45
    Depuis l’avenue Président- Kennedy : procession de Sainte-Dévote.
  • 19 h
    Église Sainte-Dévote : salut du Très Saint Sacrement, en présence du prince Albert II et de la famille princière, présidé par Monseigneur Bernard Barsi, archevêque de Monaco.
  • 19h30
    Parvis de l’église Sainte-Dévote : embrasement de la barque symbolique par la famille princière. À l’issue, depuis le quai Rainier-III : feu d’artifice pyromélodique présenté par la Société « Flash Art Monaco Entertainment ». Sonorisation sur les quais nord du port.

Demain

  • 9h50 à la cathédrale : accueil des reliques par les membres du clergé et de la Vénérable Archiconfrérie de la Miséricorde.
  • 10 h à la cathédrale : messe pontificale présidée par Monseigneur Jean-Michel Di Falco Léandri, évêque de Gap et d’Embrun.
  • 11h15
    Monaco-Ville : procession solennelle des reliques.
    Parcours : rue Bellando-de-Castro; place du Palais : bénédiction de la maison souveraine; depuis les remparts : bénédiction de la Ville; parvis de la Cathédrale : bénédiction de la mer par Monseigneur Barsi, archevêque de Monaco.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.