“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Stas Mikhaylov, le chanteur venu du froid

Mis à jour le 11/08/2018 à 05:15 Publié le 11/08/2018 à 05:15

Stas Mikhaylov, le chanteur venu du froid

L'un des plus grands chanteurs russes actuel est de passage à Monaco où il donnera deux concerts, samedi à la salle des Étoiles et dimanche soir à la salle Garnier. Rencontre

Rencontrer une star dont on n'a jamais entendu parler est toujours une expérience intéressante. D'abord parce que cela met le doigt sur notre ignorance, et aussi parce qu'il y a forcément un contraste.

Habillé en Yohji Yamamoto de la casquette jusqu'au bout des claquettes, Stas Mikhaylov arrive au Blue Gin, le bar du Monte Carlo Bay, avec son staff. Comme une star. Une star inconnue ici, mais une star quand même. Depuis une dizaine d'années, il est l'un des artistes les plus riches et les plus connus en Russie.

Ici à Monaco, il a souhaité parler russe. Une interprète assure la traduction.

Proche de son public

Pour ces premiers concerts à Monaco, Stas Mikhailov se réjouit de retrouver son public dont il se sent très proche : « Il y a beaucoup de Russes ici à Monaco et je suis ravi de rencontrer ce public. Je suis très proche de mon public. La scène, c'est un endroit où tu donnes. Tu ne prends rien. »

Et il ne ferme pas la porte des salles de concert au public non russophone : « Dans mes chansons, l'amour est le thème principal. Parce que les gens font des rencontres toute leur vie. Et si les gens ne comprennent pas les paroles, je pense qu'ils peuvent le comprendre grâce à la musique. »

La musique, il lui doit beaucoup. Originaire d'un milieu modeste, ce chanteur presque quinquagénaire n'a rencontré le succès que tardivement. Pourtant, il y a toujours cru : « J'avais quatre ans la première fois que j'ai dit que je voulais devenir chanteur. Je ne m'en souviens pas, mais ma mère m'a raconté que je chantais dans la rue devant chez moi, j'ai chanté et les gens m'ont donné trois roubles. J'ai mené ma carrière de chanteur en parallèle d'une carrière dans les affaires, dans beaucoup de domaines différents. Parce que si tu n'as pas de succès quand tu es chanteur, tu n'as pas d'argent. Alors j'ai fait vraiment beaucoup de choses dans ma vie, mais les dieux m'ont toujours dit qu'un jour je chanterais. »

Depuis 2004, sa carrière a vraiment pris de l'ampleur avec un album intitulé Call-Sign To The Love pour lequel il remporte le trophée de la chanson de l'année en Russie. Depuis, les récompenses s'accumulent. Il est loin le temps du gamin qui chantait dans la rue.

Son pays dans le sang

Aujourd'hui, il se produit dans les plus grandes salles de Russie. Parmi les spectateurs, on peut parfois apercevoir le président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, avec qui il « entretient une relation d'amitié et d'estime », d'après le site du Monte Carlo Sporting Summer Festival, et qu'il a soutenu lors de la dernière campagne électorale cette année. Et lorsqu'on lui demande quel regard il porte sur la Russie d'aujourd'hui, il n'y va pas par quatre chemins : « J'y suis né et j'aime mon pays. C'est un pays merveilleux. C'est très difficile ces temps-ci parce qu'il y a beaucoup de sanctions. Mais je pense que c'est un mauvais moment à passer. Après ça ira mieux. J'étais en Amérique, à Londres, en Allemagne, et je n'ai rien entendu de négatif sur la Russie. Ce que les gens veulent, c'est aimer et vivre. La politique ne les intéresse pas vraiment. »

La Russie coule dans ses veines, jusque dans ses chansons, dont il admet qu'elles sont empreintes de l'esprit russe : « Mais toutes mes chansons ne parlent pas de la Russie. Elles parlent surtout de l'amour, et de la vie. Parce que la vie, c'est ma principale inspiration. »

Extrêmement populaire en Russie, Stas Mikhaylov s'inspire de « la vie et de l'amour » pour ses chansons.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct