“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

St-Joseph se distingue au trophée des collèges

Mis à jour le 22/02/2018 à 05:15 Publié le 22/02/2018 à 05:15
Les jeunes moussaillons roquebrunois.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

St-Joseph se distingue au trophée des collèges

Après la première épreuve du trophée des collèges (novembre 2017), la deuxième étape s'est déroulée le jour de la Saint-Valentin à Nice.

Après la première épreuve du trophée des collèges (novembre 2017), la deuxième étape s'est déroulée le jour de la Saint-Valentin à Nice. Là, 31 participants de quatre collèges de l'est du département se sont affrontés sur le plan d'eau face au club nautique de Nice. En deux catégories : optimist et catamaran. Six Roquebrunois étaient de la partie.

Andréa Mugler, professeur d'Éducation Physique et Sportive du collège Saint-Joseph, a encadré les jeunes dont quatre sont issus du CVRCM. Des conditions idéales leur ont permis de naviguer avec un beau soleil et un vent de sud-ouest de 10 à 15 nœuds, c'est-à-dire une bonne brise.

Au classement général des deux catégories, les jeunes Roquebrunois terminent vainqueurs devant le collège Ségurane de Nice et le collège André-Maurois de Menton. Bravo à Léo Garnaud, Olivier Peregrini et Théo Michel qui naviguaient en optimist, et à Henry Smith, Yves Cailloux et Huile Ceccarini qui naviguaient en catamaran. Rendez-vous est donné le 16 mai prochain à Beaulieu-sur-mer pour la 3e épreuve du trophée des collèges.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.