“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sport et diplomatie

Mis à jour le 20/03/2018 à 05:03 Publié le 20/03/2018 à 05:03
Le prince Albert II et le président Juan Manuel Santos, dimanche soir à Carthagène, ont prononcé un discours, marquant les liens entre leurs deux pays.

Le prince Albert II et le président Juan Manuel Santos, dimanche soir à Carthagène, ont prononcé un discours, marquant les liens entre leurs deux pays. Cesar Carrión / Présidence de la République colombienne et Peace & Sport

Sport et diplomatie

Le souverain est arrivé dimanche à Carthagène, où il a été reçu par le président Juan Manuel Santos. Les deux chefs d'État ont signé une série d'accords d'échanges entre Monaco et la Colombie

Le prince Albert II est arrivé dimanche en Colombie pour sa première visite officielle dans ce pays. Reçu à Carthagène, à 1 000 kilomètres de la capitale, Bogota, le souverain a été accueilli par le président de la République colombienne, Juan Manuel Santos. Une rencontre chaleureuse marquée par la signature d'accords entre les deux pays.

« Lors de la réunion du chef de l'État et du prince Albert II de Monaco, un mémorandum d'accord a été signé pour approfondir et renforcer la coopération dans divers domaines », explique-t-on du côté du bureau de la présidence colombienne. Un accord dans la lignée des engagements de l'Accord de Paris. Mais pas seulement. Le document cosigné par Monaco et la Colombie entend favoriser des échanges économiques, le commerce, l'investissement, la science et la question des océans.

Le sport comme valeur

« La collaboration entre nos deux États a été très attrayante en peu de temps. Et grâce à cette visite, j'ai pu rencontrer d'innombrables atouts », a déclaré le souverain. Qui salué aussi les efforts engagés par les autorités pour construire la paix dans le pays.

En ce sens, un des moyens d'y arriver est la tolérance par le sport et le développement d'activités sportives pour créer du lien social. Projet porté par l'association Peace and Sport qui était également du voyage (lire page suivante). À ce jour, plus de 1 500 enfants et jeunes de 80 villes colombiennes touchées par la violence ont participé à 120 échanges avec 45 pays dans le domaine du sport.

Dimanche à Carthagène, le souverain a d'ailleurs assisté à la finale d'un tournoi de rugby à 7, disputé par des jeunes joueurs de plusieurs régions de Colombie.

De sport encore, il a en été question dans le discours du président Santos, prononcé avant le dîner officiel, ou le chef de l'État colombien n'a pas manqué d'évoquer le tigre Falcao. Le capitaine de l'AS Monaco est une gloire nationale dans son pays natal. « Croyez-moi quand je vous dis que cinquante millions de Colombiens portent Monaco dans leur cœur. Quand on demande à des garçons quelle est l'équipe qu'ils supportent, beaucoup répondent Monaco ! »

Hier, le souverain devait poursuivre ce voyage officiel à Santa Marta, pour visiter le site archéologique de Ciudad Perdida. Avant de prendre part à un événement régional sur l'acidification des océans.


La suite du direct