“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Solidaires et heureux à La Turbie

Mis à jour le 03/12/2015 à 05:06 Publié le 03/12/2015 à 05:06
La salle a chanté et dansé avec Laurent Peyrac et ses Clodettes !	(DR)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Solidaires et heureux à La Turbie

Plus de 350 personnes se sont pressées à la soirée caritative organisée par le CCAS au profit des communes sinistrées lors des intempéries du 4 octobre.

Plus de 350 personnes se sont pressées à la soirée caritative organisée par le CCAS au profit des communes sinistrées lors des intempéries du 4 octobre. L'attraction principale était le show de Laurent Peyrac, sosie vocal officiel de Claude François.

Mais pour tous, la fête a commencé dès l'arrivée - sur tapis rouge - dans la salle polyvalente transformée en une chaleureuse salle de concert à l'ambiance des 70's. Une transformation assez bluffante due au talent de Sylvie Dorival responsable des services techniques de la ville et de son équipe.

Le buffet pris d'assaut

Filtré par un accueil sympathique mais rigoureux agent de la police municipale, sécurité oblige, le public est arrivé à partir de 19 h. Tandis que les enfants se précipitaient vers l'espace qui leur était réservé, les adultes s'installaient par groupes d'affinités autour de tables basses et prenaient d'assaut le buffet.

Une quinzaine de membres du CCAS et bénévoles proposaient les 350 assiettes « salées » et autant de « sucrées » que l'équipe du CCAS avait composées le matin même, à partir de bouchées préparées par un traiteur.

Parmi les boissons proposées, trônait le cocktail « Cloclo « : champagne, cognac, angostura bitter et sucre roux.

Pour Cloclo et pour les victimes

À la question « Pourquoi êtes-vous là ce soir ? », beaucoup ont répondu spontanément : « Pour Cloclo ! » « Mais vous savez qu'il est mort ? » « Oui, mais on l'aime toujours et ça nous rappelle notre jeunesse ! »

Beaucoup ont aussi évoqué en premier « l'occasion de faire un acte de solidarité ».

Il flottait au-dessus de tous comme un air de bonheur d'être ensemble, pour faire la fête et être solidaire.

À 20 h 30, Laurent Peyrac attaqua son show devant un public chaud et tout acquis. Son talent de showman et le charme de ses Clodettes firent le reste, le public dansa, chanta et applaudit sur 17 tableaux interrompus par deux appels à acheter des billets de tombola. Elle fut tirée après 22 h et la fête se poursuivit jusqu'à 1 h par une soirée dansante.

Les organisateurs surpris par le succès

À La Turbie, la solidarité n’est pas un vain mot. Dimanche, Sandrine Penta-Rocca, vice-présidente du CCAS, dressait un premier bilan plus que satisfaisant, les yeux rivés sur son téléphone qui recevait des messages de félicitations.

« Nous ne nous attendions pas à un tel succès, nous avons dû refuser du monde samedi soir. Je voudrais remercier les bénévoles qui sont venus nous aider dès samedi matin, les gens qui, au moment d’acheter les tickets de tombola, ont versé de l’argent sans contrepartie, et l’adjudant Candela qui a livré des packs d’eau pris sur le stock de la caserne des pompiers. Les entrées (10€) ont largement payé le spectacle. Nous avons vendu 685 assiettes, 80 bouteilles de vin, 67 de champagne, à des prix très raisonnables pour permettre aux familles de venir. Les bénéfices iront au fonds créé par le préfet et l’AMF pour les communes sinistrées. »

Cette contribution s’ajoutera aux 1000 € d’aide déjà versés par la commune, ainsi qu’à l’accueil d’une famille biotoise qui a tout perdu et l’aide à une seconde famille.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.