Rubriques




Se connecter à

Soirées au château : cinq sur cinq !

Karine Lethiec (alto) et Aude Giuliano (accordéon) ont mis un point d'honneur mercredi soir à l'édition 2018 des soirées au château.

L.BOXITT. Publié le 24/08/2018 à 05:16, mis à jour le 24/08/2018 à 05:16
Le Duo Magica a bouclé une série de cinq concerts.
Le Duo Magica a bouclé une série de cinq concerts. L.Boxitt

Karine Lethiec (alto) et Aude Giuliano (accordéon) ont mis un point d'honneur mercredi soir à l'édition 2018 des soirées au château. Le Duo Magica a présenté sur le parvis Rainier-III un voyage musical européen avec des haltes à Venise, Prague ou encore Moscou. Karine Lethiec a d'ailleurs rendu la prestation artistique complètement pédagogique commentant chacune des œuvres par un petit laïus historique. Sans oublier une foule d'anecdotes venue enrichir ce concert. Au terme d'innombrables rappels, les deux musiciennes se sont alors retirées sous les applaudissements d'un public conquis.

 

Marcus Miller et Manu Katché bis ?

En ouverture de soirée, Jean-Louis Dedieu, adjoint à la culture, se félicitait de la programmation avec : « Cinq concerts de qualité ! », a-t-il lancé au public. Se sont produits : Le trio Goldberg, Romain Leleu et l'ensemble Convergences, Les Solistes de Monte Carlo, Stéphane Chausse et Manu Katché et donc le Duo Magica. Autant de concerts, entre jazz et classique, qui ont séduit les mélomanes. Et l'adjoint d'ajouter : « Manu Katché souhaite revenir jouer et nous espérons l'année prochaine avoir Marcus Miller... » Nul doute que si l'Office d'animation touristique parvient à signer un concert de l'immense bassiste de jazz-fusion en 2019, les soirées au château vont prendre un virage international. Mais ce fut déjà le cas cet été lors du concert EX-TRA-OR-DI-NAIRE du quartet de Stéphane Chausse. On en redemande !

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.