“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Soirée tango savant au Théâtre des Variétés

Mis à jour le 10/03/2018 à 05:17 Publié le 10/03/2018 à 05:17
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Soirée tango savant au Théâtre des Variétés

Sa mission : soutenir l'avant-garde musicale et le développement de nouveaux répertoires des musiques savantes et folkloriques.

Sa mission : soutenir l'avant-garde musicale et le développement de nouveaux répertoires des musiques savantes et folkloriques. L'Association pour la promotion et le développement de l'accordéon et du bandonéon (APDAB) organise ainsi régulièrement des concerts et actions pédagogiques permettant aux mélomanes et musiciens de la Principauté de rencontrer des artistes de renoms tels que Marcel Azzola, Max Bonnay, Gustavo Beytelmann et Denis Levaillant.

C'est dans ce cadre que le 17 mars, au Théâtre des Variétés, l'APDAB propose un concert autour de ces deux derniers compositeurs et du maître incontesté du « tango savant », Astor Piazzolla. On y entendra le Quatuor Amôn, formé aux conservatoires royaux de Bruxelles, associé à l'instrumentiste compositeur Olivier Innocenti qui jouera du bandonéon et du bayan (accordéon de concert russe). Le programme : « Five tango sensations » pour bandonéon et quatuor à cordes d'Astor Piazzola, « Classico y moderno » pour bandonéon et quatuor à cordes de Gustavo Beytelmann, « Le Grand tango » pour violoncelle et bayan d'Astor Piazzolla, « L'Andalouse » pour quatuor à cordes et accordéon de Denis Levaillant.

Le compositeur Olivier Innocenti qui jouera du bandonéon et du bayan (accordéon de concert russe). (DR)


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.