“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soirée péplum avec Alexandre, Zénobie et restauration romaine

Mis à jour le 10/08/2016 à 05:08 Publié le 10/08/2016 à 05:07
Pique-nique romain (Pullus, Patina, Dulcium et Panis), arrosé de Myrtite  ou d'Absintite, au pied du trophée en attendant la projection d'Alexandre.

Soirée péplum avec Alexandre, Zénobie et restauration romaine

Le site du Trophée d'Auguste (Centre des monuments nationaux - Monum) a récemment ouvert ses portes gratuitement au public pour une soirée Peplum.

Le site du Trophée d'Auguste (Centre des monuments nationaux - Monum) a récemment ouvert ses portes gratuitement au public pour une soirée Peplum. Dès 19 heures, une quarantaine de personnes s'étaient installées au pied du monument bimillénaire pour assister à la conférence « Zénobie, reine de Palmyre ».

L'évocation de cette femme du IIIe siècle, dont on connaît aujourd'hui plus de légendes que de faits avérés, fut l'occasion pour Michel, guide-conférencier du Trophée, d'évoquer la vie dans le Proche-Orient d'alors et de replacer les relations entre l'Empire romain et la Syrie : certains empereurs romains furent des descendants de Syriens et Palmyre, riche cité située dans une oasis sur la route de la soie, faisait alors partie des colonies romaines.

À l'époque où, à la tête de l'empire romain, les empereurs valsent (ils meurent assassinés), l'un d'eux, Valérien, est fait prisonnier par les Perses (en 259). À la suite, Odainath, un riche Palmyrénien réussit à mettre fin à l'avancée perse sauvant du même coup Palmyre du désastre et s'auto-proclame « roi des rois », tout en restant au sein de l'empire romain.

Zénobie est sa seconde épouse. Quand il meurt assassiné avec son fils aîné, en 267, Zénobie assure la régence pour son fils Wahballat. En son nom, elle va poursuivre la conquête de l'Arabie, l'Égypte, l'Asie Mineure, agissant et se battant comme un homme au sein de ses troupes et avec l'ambition de se faire sacrer empereur à Rome. Mais l'empereur Aurélien qui a entamé la réunification de l'Empire, à l'ouest, s'y opposera, finissant par mettre Palmyre - alors à l'apogée de sa prospérité - à sac et à capturer Zénobie et son fils en 272, au terme de deux ans de conflit.

« Rien est sûr concernant sa fin, conclura Michel. Parmi les hypothèses avancées, je choisis celle qui raconte que Zénobie a été épargnée et a connu une fin de vie longue et heureuse à Ostie. »

Si aucun portrait de Zénobie ne nous est parvenu,  sa légende inspira ce portrait à Michel-Ange.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct