“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Slalom géant, bob à 2 : des bonheurs variés

Mis à jour le 19/02/2018 à 05:13 Publié le 19/02/2018 à 05:13
En haut : Olivier Jenot à l'arrivée du slalom géant, félicité par le prince Albert II. En bas : les bobeurs Rudy Rinaldi et Boris Vain lors de la poussée au départ, encouragés par le souverain, spécialiste de la discipline pour avoir été pilote de bobsleigh pendant cinq olympiades.

En haut : Olivier Jenot à l'arrivée du slalom géant, félicité par le prince Albert II. En bas : les bobeurs Rudy Rinaldi et Boris Vain lors de la poussée au départ, encouragés par le souverain, spécialiste de la discipline pour avoir été pilote de bobsleigh pendant cinq olympiades. COM

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Slalom géant, bob à 2 : des bonheurs variés

Le skieur monégasque décroche une belle 38e place (sur 110) en slalom géant. Avant les deux dernières manches aujourd'hui, le bob à 2 (18e) peut espérer mieux

Pour sa troisième et dernière course après le combiné alpin (mardi) et le super-G (vendredi), Olivier Jenot était en lice hier dans l'épreuve du slalom géant. Sur la piste de Yongpyong, en présence du prince Albert II, le représentant de la Principauté a obtenu un bon résultat en terminant 38e, sur 110 skieurs engagés. Deux manches étaient programmées pour cette course remportée par l'Autrichien Marcel Hirscher, une nouvelle fois impressionnant.

S'élançant avec le dossard 68, Olivier Jenot signait le 48e temps de la première manche, en 1'14''93. « C'était physique mais c'était beau, confiait-il à chaud. J'ai fait trop de petites erreurs. Je savais que je manquais un peu de rythme à l'entraînement, ça ne me surprend donc qu'à moitié. J'aurais aimé faire un petit peu mieux… »

Juste le temps de récupérer - « J'avoue que je tire un peu la langue après cette première manche qui a été longue » - et le revoilà reparti pour la deuxième manche.

Au terme d'une course maîtrisée, il terminait en 1'14''16 et décrochait au final une belle 38e place. Pour mémoire, aux JO de Sotchi en 2014, il avait abandonné.

Bob à 2 : tout reste à faire

Pour son entrée en matière, l'équipage de bob à 2 composée de Rudy Rinaldi (pilote) et Boris Vain (pousseur) partait en 25e position. Devant le prince Albert II - le souverain a quitté la Corée du Sud à l'issue de l'épreuve, hier soir -, et après une poussée de 5.06 (21e temps), ils se classaient 20e (49''85, vitesse de 133,8 km/h) à l'issue de la manche 1. « Ce ne fut pas top », glissait, déçu, Rudy Rinaldi.

Lors de la deuxième manche, s'ils étaient encore un peu en dedans au niveau de la poussée (5.09, 20e), le pilotage était meilleur (chrono final de 49''69, vitesse de 134,9 km/h). Les « rouge et blanc » prenaient ainsi provisoirement la 18e place sur 30 bobsleighs. À mi-parcours, et alors que vont se disputer aujourd'hui les manches 3 et 4, les Monégasques n'ont rien à perdre et ont encore la possibilité de pouvoir espérer remonter au classement.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.