“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Si Marseille se réveille, ça peut faire des dégâts

Mis à jour le 02/11/2017 à 05:23 Publié le 02/11/2017 à 05:23
« On ne ferait pas venir les gens du monde entier à Maubeuge. »

« On ne ferait pas venir les gens du monde entier à Maubeuge. » J.-F. Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Si Marseille se réveille, ça peut faire des dégâts

Leader mondial de fourniture de services aux compagnies aériennes, Jean-Louis Baroux réunit 60 transporteurs à Monaco. Il s'interroge sur l'aéroport de Nice, le low cost ou les nationalisations

Embarquement à 9 h 00 ce matin pour les quelque 450 participants du 9e APG World Connect de Monaco. Organisé par la société APG, leader mondial de fourniture de services aux compagnies aériennes, ce forum, bâti autour d'un cycle de conférences privées et propice au business, accueille 60 compagnies aériennes jusqu'à demain. Dans la salle de réception du Fairmont, 87 nationalités et une question en débat : « Compagnies low cost Vs compagnies régulières, de la compétition à la coopération ? (lire ci-dessus) ».

« C'est la deuxième conférence au monde en terme de compagnies aériennes après celle de IATA (Association du transport aérien international). Et c'est certainement la conférence où on est le mieux traité ! (rires) », avance le président-fondateur d'APG, Jean-Louis Baroux. Un organisateur aux petits soins pour ses invités et un expert qui bannit la langue de bois à chaque prise de paroles.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.