“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Show et gros combats Corse-Monaco à la rame

Mis à jour le 29/06/2018 à 05:02 Publié le 29/06/2018 à 05:02

Show et gros combats Corse-Monaco à la rame

Monaco, capitale mondiale de kickboxing.

Monaco, capitale mondiale de kickboxing. Ce titre, décerné à la Principauté ces cinq dernières années par la Wako Pro (World Association of Kickboxing Organizations), est plus que jamais d'actualité avec la 5e édition du Monte-Carlo Fighting Trophy, organisée samedi soir à partir de 20 h 30 à la salle Gaston-Médecin. Durant cette soirée multi-fights, sept combats (quatre de kickboxing, puis muay-thaï, pancrace et wushu sanda) seront proposés, avec la présence notamment de sept champions du monde, ainsi qu'un combat de catch avec le célèbre Tom La Ruffa ! Le tout dans une ambiance exceptionnelle grâce à un show international son et lumière avec les danseuses de MC Performers. Un événement très accessible puisque les places sont à 20 € (placement libre hors zones réservées). Les emplacements Rang VIP sont, eux, à 50 € (rang 3 à 5), à 100 € (rang 2) et à 200 € (rang 1).

S'il sera possible d'acheter des billets directement au stade Louis-II dès 19 h 30 (dans la limite des places disponibles), il est préférable de réserver auprès de Beauty Angels Monaco situé au Port Palace (06.07.93.31.36 ou +377.93.30.14.10) ou encore sur le site internet de l'organisation.

Tous les bénéfices seront reversés au profit des actions de terrain de Peace and Sport dans le cadre du programme « Live Together », dans le camp de réfugiés syriens de Za'atari en Jordanie. « Notre comité d'organisation a souhaité marquer sa gratitude envers le prince Albert II et Peace and Sport pour leur précieux soutien qui contribue de manière déterminante au prestige international de notre événement », indique Claude Pouget.

Il faut être un peu (beaucoup) « barj' » pour relier la Corse à Monaco en ramant. Eux le sont. Pour sa troisième édition, après celles de 2014 et 2016, le Défi des Barj's se transforme en course. Si, cette année, la traversée devient compétitive, l'objectif n'en reste pas moins humanitaire.

Le Rocher du Cœur à l'honneur

Le départ, prévu ce vendredi, sera donné de Saint-Florent, au nord de l'Île de Beauté. Suivront deux jours de relais toutes les trois heures pour rejoindre Monaco, dimanche en fin d'après-midi.

Cet événement un peu fou est d'autant plus remarquable que les rameurs récoltent des fonds pour Le Rocher du cœur. L'association monégasque organise des activités pour les enfants malades. Lors des deux précédentes éditions, le Défi des Barj's a versé des chèques de 7 200 et 18 000 euros au Rocher du Cœur.

190 km de rame traditionnelle

Pour cette première course, deux équipes de neuf s'affrontent en Méditerranée. Chaque bateau comptera quatre femmes et cinq hommes à son bord.

Les embarcations, longues de 7,30 m, sont celles utilisée dans les compétitions de rame traditionnelle. Elles peuvent accueillir six rameurs, installés sur des bancs fixes, et un barreur, important pour garder le cap.

Le trajet, qui s'étend sur quelque 190 km, aurait pu être plus long et plus dur. Les organisateurs avaient envisagé un départ depuis la Sicile pour une plus grande visibilité. Ils se sont finalement rabattus sur la transformation du défi en course.

En 2016, ils avaient récolté 18 000 euros. 	(DR)

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct