“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Seung-Jin Cho, prochain soliste du Philharmonique de Monte-Carlo

Mis à jour le 29/05/2019 à 10:28 Publié le 29/05/2019 à 09:30
Seong-Jin Cho, prodige du piano venu de Corée, a déjà un palmarès impressionnant malgré son jeune âge

Seong-Jin Cho, prodige du piano venu de Corée, a déjà un palmarès impressionnant malgré son jeune âge PHOTO DR

Seung-Jin Cho, prochain soliste du Philharmonique de Monte-Carlo

Le pianiste phénomène coréen Seung-Jin Cho jouera ce vendredi avec l’orchestre monégasque à l’auditorium Rainier-III

On le présente comme un nouveau phénomène du piano. Il y a de quoi. Il y a quatre ans, à l’âge de 20 ans, il a remporté l’un des plus grands concours internationaux de piano du monde, le concours Chopin à Varsovie.

Seong-Jin Cho était ainsi le premier Coréen à remporter ce concours et était le benjamin des lauréats de l’histoire de cette compétition.

Il faut se rendre à l’évidence : depuis une dizaine d’années, la Chine et la Corée raflent les récompenses suprêmes dans les grands concours internationaux de musique classique. Le centre de gravité de la grande musique issue de notre civilisation se déplace vers l’Asie. La Chine compterait plus de soixante millions de pianistes ! La Corée n’a pas publié ses comptes.

Seong-Jin Cho sera vendredi soir le soliste du Philharmonique de Monte-Carlo. Ce sera bien sûr sa première venue en Principauté et dans notre région.

Surprises au concert

Ce n’est pas du Chopin qu’il jouera mais le 2e concerto pour piano et orchestre de Prokofiev - œuvre majeure du répertoire pianistique où passent des bouffées de romantisme et où le pianiste doit se livrer à des prodiges de virtuosité. On attend un super Cho !

Le concert nous réservera d’autres surprises. En effet, en première partie, on entendra la première audition à Monaco d’une œuvre d’une compositrice américaine nommée Cindy Mc Tee, qui a été écrite en 2001 après les attentats du 11-Septembre. Elle porte en elle les traces de l’Amérique blessée. Tout l’orchestre vibre de cette tragédie.

Le concert sera précisément dirigé par un chef d’orchestre américain, Leonard Slatkin, lequel tient entre ses mains, depuis 2011, les destinées de l’Orchestre national de Lyon.

Outre le concerto de Prokofiev et l’œuvre de Cindy McTee, on entendra l’une des grandes symphonies du XIXe siècle, la quatrième de Brahms, monument de cette musique du XIXe siècle que la Chine ou la Corée ignoraient il y a encore un demi-siècle et dont ses solistes nous proposent aujourd’hui nous des modèles d’interprétation. On en aura, vendredi soir, un exemple tout Cho !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.