“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Serge Telle, un homme tourné vers la Méditerranée

Mis à jour le 06/01/2016 à 05:06 Publié le 06/01/2016 à 05:06
Serge Telle occupera le poste de ministre d'État à partir du 1er février prochain.

Serge Telle occupera le poste de ministre d'État à partir du 1er février prochain. archives Nice-Matin

Serge Telle, un homme tourné vers la Méditerranée

Le souverain partage des valeurs et des convictions communes fortes avec celui qu'il a choisi pour succéder au ministre d'État Michel Roger

La Méditerranée et l'action humanitaire… Voici deux points communs extrêmement forts entre Monaco et Serge Telle, qui prendra officiellement ses fonctions de ministre d'État le 1er février (lire notre édition d'hier).

Une chose est sûre : sa nomination n'est une surprise pour personne. Si son nom circulait bien avant l'accident vasculaire cérébral de Michel Roger survenu le 14 décembre dernier, c'est certainement parce Serge Telle était pressenti comme un successeur potentiel, le temps venu. Le temps est hélas venu plus vite que prévu.

Serge Telle, ambassadeur auprès de l'Union pour la Méditerranée de 2008 à 2013, puis délégué interministériel pour la Méditerranée depuis 2013, par ailleurs très engagé sur les questions humanitaires, partage incontestablement une sensibilité forte avec le souverain. Les droits de l'Homme puis son action aux côtés de Bernard Kouchner ont orienté le début de sa carrière. Les problématiques politique, économique et environnementale du bassin méditerranéen ont contribué ensuite à façonner son travail. Le prince Albert II et lui ont toujours eu des perspectives et des actions communes.

Rappelons-nous le discours du souverain le 12 juillet 2005, jour de son avènement. « J'ai donc la conviction que Monaco peut devenir à sa manière une grande puissance, une combinaison entre une vision du monde tournée vers le progrès et le bien-être et la mise en œuvre d'activités de protection de l'environnement, de lutte pour la paix, de respect de la justice, de développement durable, de la défense des défavorisés, de la mise en œuvre d'actions pour un monde plus juste, plus harmonieux. »

Le souverain mentionnait également le positionnement de Monaco « sur la côte méditerranéenne, matrice de tant de civilisations. »

Si les actions au travers de la coopération internationale (notamment en Afrique), comme au travers de Ramoge (qui unit la France, Monaco et l'Italie pour la préservation des fonds marins) sont relativement discrètes d'un point de vue médiatique, elles n'en sont pas pour autant insignifiantes. Loin de là. Ces domaines seront certainement les ancrages déterminants pour une politique soudée et constructive entre le souverain et son ministre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct