“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Sérénissimes de l’humour : un quatuor pour rire

Mis à jour le 19/03/2019 à 10:28 Publié le 19/03/2019 à 10:27
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sérénissimes de l’humour : un quatuor pour rire

Le festival, du 20 au 23 mars, compte sur quatre soirées et quatre poids lourds du rire pour marquer cette 14e édition, avec notamment le retour de la marraine, Noëlle Perna

Parité bien ordonnée : deux femmes, deux hommes, la quatorzième édition des Sérénissimes de l’humour, qui démarre ce mercredi 20 mars joue la carte des équilibres. Quatre soirées, quatre têtes d’affiche, le festival du rire made in Monaco mise sur ses acquis pour remplir le Grimaldi Forum cette semaine.

Au programme :

Fabrice Eboué le 20 mars

Premier à ouvrir le bal, avec son nouveau spectacle, « Plus rien à perdre », Fabrice Eboué passe la société au vitriol. Des complotistes aux vegans, tout le monde y prend pour son grade. Y compris lui, qui n’hésite pas à mettre l’accent, via l’affiche du spectacle, sur sa calvitie naissante.

Jeanfi Janssens le 21 mars

Exemple d’une reconversion réussie, Jeanfi Janssens, ex-stewart d’Air France a choisi les planches pour sa deuxième vie. Un choix réussi tant la popularité de cet habitué des Grosses Têtes de Laurent Ruquier ne cesse de grimper. Avec « Jeanfi décolle », il raconte son histoire depuis l’enfance dans le Nord de la France d’où il a gardé l’accent. Accent avec lequel il joue jusqu’à l’exubérance pour conter sur scène de délirantes anecdotes sur son métier passé.

Noëlle Perna le 22 mars

Il y a quatorze ans, elle avait cru à l’aventure en acceptant de devenir marraine du festival. Depuis, Noëlle Perna est aux Sérénissimes comme chez elle. Avec son double, Mado la Niçoise, elle promet aux spectateurs de ne raconter que des histoires « certifiées Mado », nom du spectacle, et non pas des « cagades inventées ». La volubile mascotte du Vieux-Nice a ses habitués en Principauté. La mayonnaise devrait bien prendre.

Anne Roumanoff le 23 mars

Elle aussi fait partie des fidèles du festival. Anne Roumanoff jouera pour la clôture cette année, avec son style « radio bistro » qui en fait depuis trente ans de carrière, une des humoristes préférés des Français. Les amateurs apprécieront.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.