“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sept collégiens apportent des repas aux aînés isolés

Mis à jour le 23/12/2017 à 05:15 Publié le 23/12/2017 à 05:15
Après leurs visites, les jeunes se sont tous retrouvés au marché de La Condamine pour partager une collation.

Après leurs visites, les jeunes se sont tous retrouvés au marché de La Condamine pour partager une collation. J.D.

Sept collégiens apportent des repas aux aînés isolés

Les jeunes adolescents ont rendu visite à 25 personnes âgées, isolées et démunies, hier matin. Ils ont sillonné tous les quartiers de la Principauté pour offrir des paniers de victuailles

Ça fait plaisir d'aller les voir et ça leur fait plaisir. » Hier matin, sept collégiens expliquaient pourquoi ils se sont portés volontaires pour distribuer des paniers de plateaux de repas de Noël aux aînés isolés et les plus démunis de la Principauté. Une corvée ? Loin de là ! Tous ces jeunes adolescents de FANB et du collège Charles-III étaient enthousiastes, toute la matinée, de livrer, dans tous les quartiers, de Saint-Roman au Jardin exotique, saumon, part de gâteau, chocolats, prosecco et panettone.

« Des gens vraiment dans le besoin »

Vingt-cinq paniers offerts par Costa et récupérés par le service social de la mairie de Monaco pour offrir un peu de bonheur et de fraîcheur aux personnes âgées. Marlon, 13 ans, souligne : « Ils sont contents de voir des enfants. »

Aux côtés de Jean-Luc Magnani, chef de service adjoint au service social, et Margaret Lepaon, de l'unité sociale, Jacques Pastor, adjoint au maire, note qu'« à Monaco, aussi, il y a vraiment des gens dans le besoin. Parfois, on fait des cadeaux personnalisés pour des besoins spécifiques. Ces gens-là ne sont généralement pas en demande. C'est donc au service social de détecter ceux qui doivent bénéficier d'une prestation. »

À quelques heures de Noël, voici un petit geste qui permet de donner autant de bonheur que d'en recevoir.


La suite du direct