“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

São Paulo et la Principauté, une culture commune

Mis à jour le 07/04/2016 à 05:06 Publié le 07/04/2016 à 05:06
Le Yacht-club de São Paulo a accueilli la délégation du Monaco Economique Board à l’occasion d’un dîner de gala. Ici, les patrons des deux yacht-clubs et les consuls de Monaco au Brésil et du Brésil à Monaco.

Le Yacht-club de São Paulo a accueilli la délégation du Monaco Economique Board à l’occasion d’un dîner de gala. Ici, les patrons des deux yacht-clubs et les consuls de Monaco au Brésil et du Brésil à Monaco. Photo A. C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

São Paulo et la Principauté, une culture commune

La délégation du Monaco Economic Board a achevé sa mission économique au Brésil au Yacht-club de São Paulo, jumelé depuis cinq ans à celui de Monaco

L'intérêt pour moi de venir ici ? La relation entre deux yacht-clubs, c'est comme l'amitié. Ça s'entretient. Nos amis de São Paulo sont heureux de nous recevoir ce soir. » Quelques heures avant de pénétrer dans la grande et belle demeure abritant le Yacht-club de São Paulo, Bernard d'Alessandri, le président du Yacht-club de Monaco, résumait ainsi ce que tous les membres de la délégation du Monaco Economic Board ont ressenti durant ces trois jours passés dans la capitale économique du Brésil : les Brésiliens étaient ravis d'accueillir les Monégasques.

Opportunités d'investissement

Les chefs d'entreprise en premier lieu (notre édition d'hier), mais aussi les acteurs institutionnels de cette ville gigantesque, que ce soit le gouverneur de São Paulo, dont on murmure le nom parmi les potentiels successeurs à la présidente du Brésil Dilma Roussef, ou le consul de Monaco au Brésil Arnoldo Wald Filho, et, mardi soir, les membres du Yacht-club de São Paulo. Tous ont déroulé le tapis rouge aux 46 dirigeants monégasques parce qu'ils manifestaient un intérêt envers ce pays frappé par une crise politique et économique historique.

« Cette crise est terrible, concède Carlos Eduardo Calza, directeur des relations internationales du Yacht-club de São Paulo, le vice-comodor, comme on dit en Amérique du Sud. Nous vivons comme un alcoolique, au jour le jour, avec l'affreuse incertitude du lendemain. Alors, la visite de chefs d'entreprise monégasques nous fait du bien. »

En fin de compte, et c'est le vice-comodor de ce yacht-club qui le dit : « Vous avez bien fait de venir pendant la crise. Pour le Brésil, Monaco offre des opportunités d'investissement et d'échanges commerciaux. » Et l'inverse est également vrai (à lire demain dans notre édition : le bilan de la mission économique du MEB dressé par les participants).

La délégation du MEB a donc terminé sa mission économique par un dîner de gala dans ce yacht-club, l'un des plus importants d'Amérique latine, qui est jumelé avec celui de Monaco depuis 2011. Sa particularité est d'être situé à 80 km de la mer. Une hérésie ? « 90% de nos membres habitent à São Paulo. Notre club a été fondé dans la ville côtière de Santos et nous sommes aujourd'hui installés sur cinq sites », répond le vice-comodor, qui est à l'origine du jumelage entre les deux yacht-clubs.

« J'étais membre depuis longtemps du Yacht-club de Monaco, explique-t-il. Le prince m'a demandé de créer des jumelages avec l'Amérique du Sud. »

D'autres jumelages

Et c'est ainsi que le Yacht-club de Monaco s'est retrouvé jumelé avec ses homologues de São Paulo (2011), Ocean Riff aux États-Unis (2013) et d'Argentine (2013). Il l'était déjà auparavant avec celui de Rio. Aujourd'hui, le yacht-club présidé par le prince Albert II et dirigé par Bernard d'Alessandri est jumelé sept fois.

« Pour tous nos membres, explique celui-ci, cela permet d'être très bien accueillis lors de leurs déplacements, d'avoir des points de chute, de partager la même passion pour le yachting. Il y a un esprit yacht-club. »

Avec celui de São Paulo, les relations sont intenses.

« Nous accueillons régulièrement des Brésiliens. Nous sommes tous latins, nous avons une culture commune, ils aiment ça. Et puis pour Monaco, c'est intéressant. Ce sont des visiteurs à haut pouvoir d'achat. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.