“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sans peur avant le Bosphore Cole : C’est ça une équipe

Mis à jour le 02/02/2020 à 11:12 Publié le 02/02/2020 à 11:12
Norris Cole, (18 pts, 4 passes en 19 minutes) a encore pesé de toute sa classe.

Norris Cole, (18 pts, 4 passes en 19 minutes) a encore pesé de toute sa classe. J.F. Ottonello

Sans peur avant le Bosphore Cole : C’est ça une équipe

Bien que privée de Lacombe (out 6 semaines) et Buckner (ménagé), Monaco a contrôlé sans frayeur avant Boulazac, Obradovic pouvant gérer avant le choc de mercredi à Istanbul

Boulazac ou la NBA, qu’importe, Norris Cole aime sortir ses tours de magie. L’ancien meneur des Heat a fait tout ce qu’il fallait hier pour que Monaco vive une soirée tranquille face à Boulazac. Sur la ligne de départ ce n’était pas si évident. Sasa Obradovic avait décidé de ménager Eric Buckner (cheville) en vue de Galatasaray mercredi. Paul Lacombe est lui absent pour 6 mois (doigt cassé). Si la Roca Team n’a jamais tremblé, elle le doit donc beaucoup à Norris Cole et en particulier au trio Cole-Bost-Clemmons, une triplette de meneurs qui a plané sur la rencontre (49 points à eux trois).

Sérieux, Monaco l’a été de bout en bout. A chaque fois que Boulazac a esquissé un retour, la réponse a été immédiate. Défense étouffante, ballons récupérés, basket déroulé, une recette désormais connue et labellisée sur le Rocher.

La 27e d’affilée

Yakuba Ouattara, lui, a bien entretenu la gâchette (2/4 à 3-pts) et la Roca Team a signé sa 27e victoire d’affilée en Jeep Elite à la maison. L’absence de deux joueurs majeurs n’a donc pas empêché Obradovic de gérer les forces à sa guise... Le jeune espoir Melvin Pantzar (19 ans) né en Suède et passé par le Real Madrid, en a profité pour déguster un temps de jeu appréciable (22 minutes), signant au passage son record de points en Jeep Elite (7). Monaco a même disputé les cinq dernières minutes avec un cinq pour le moins inédit (les deux espoirs Pantzar et Ratton, Ouattara, Sané et Clemmons). Boulazac, malgré les 18 points de son arrière canadien, Johnny Berhanemeskel, n’a pas pu faire mieux qu’adoucir légèrement une note montée jusqu’à + 29 (74-47). Galatasaray était déjà dans toutes les têtes monégasques. Sur les rives du Bosphore, mercredi, la Jeep Elite paraîtra bien loin. Face au vainqueur de l’EuroCup 2016, la Roca Team tentera d’aller cherche cet exploit qui lui ouvrirait les portes des quarts...

L’ancien meneur des Miami Heat, adroit et inspiré, a rendu la tâche facile à son équipe.

22 minutes de temps de jeu pour l’Espoir Melwin Pantzar, ici entre Ouattara, Bost et Yeguete. Sasa Obradovic a géré avant Istanbul.
22 minutes de temps de jeu pour l’Espoir Melwin Pantzar, ici entre Ouattara, Bost et Yeguete. Sasa Obradovic a géré avant Istanbul. Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.