“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sandra Nelson raconte une Parisienne exilée sur la Riviera

Mis à jour le 13/08/2016 à 05:02 Publié le 13/08/2016 à 05:02

Sandra Nelson raconte une Parisienne exilée sur la Riviera

Les ingrédients de départ avaient été soufflés par son éditrice : de l'autodérision, une intrigue policière, plusieurs amants et la Côte d'Azur pour décor.

Les ingrédients de départ avaient été soufflés par son éditrice : de l'autodérision, une intrigue policière, plusieurs amants et la Côte d'Azur pour décor. Avec cette recette, Sandra Nelson a réussi un cocktail en signant Ouragan sur la Riviera. Son troisième roman parmi la vingtaine d'ouvrages dont elle est l'auteur.

Un livre dans la veine d'une littérature accessible de comédie. Agréable et spontanée. Avec Monaco pour toile de fond. Auteur et journaliste établie en Principauté, Sandra Nelson a choisi d'intégrer dans son roman les lieux où elle vit et évolue.

« Le point de départ du livre ressemble à mon histoire, celle d'une Parisienne qui s'installe sur la Cote d'Azur. Mais la comparaison s'arrête là. Je n'ai rien mis de personnel ni de familial dans cette aventure ».

Comédie et autodérision

L'héroïne s'appelle Iphigénie. Arrivée forcée sur la Riviera, elle va devoir apprivoiser les lieux et découvrir un autre quotidien que sa vie parisienne. Et au passage un voisin geek, un magicien un peu escroc et un mystérieux musicien.

« Au début, elle a regard supérieur et critique que l'on peut avoir quand on arrive de Paris et qu'on ne retrouve pas ses codes. C'est un personnage un peu excessif, avec de l'autodérision, parfait pour la comédie et j'ai pris plaisir à la ballotter dans tous les sens ».

L'histoire se déroule dans la ville fictive de Cougnes-sur-mer, aux faux airs de Roquebrune-Cap-Martin. « J'ai inventé ce nom pour qu'on n'identifie pas le lieu mais qu'on puisse se projeter dans une ambiance de n'importe quelle ville balnéaire ».

Outre la fiction, le livre a aussi eu un parcours original. Au départ, Sandra Nelson l'a écrit pour une première maison d'édition. Qui a décidé de ne pas se risquer à publier le roman d'une inconnue des médias.

Elle a alors choisi le chemin de la publication numérique, sur le site d'Amazon. Ayant atteint le Top 100 dans le classement de cette plateforme sur le web, une autre maison d'édition - City - lui a alors proposé de publier son texte, version papier.

Oscillant entre la presse et sa production pour la littérature jeunesse, Sandra Nelson planche déjà sur un prochain roman. Toujours situé sur la Riviera. Mais cette fois-ci, ce sera un polar…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct