“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Salon de l’anti-âge : il faut miser sur la prévention

Mis à jour le 06/04/2019 à 10:33 Publié le 06/04/2019 à 10:33
Jusqu’à ce soir, 12 000 médecins venus de 130 pays sont en congrès.

Jusqu’à ce soir, 12 000 médecins venus de 130 pays sont en congrès. Jean-François Ottonello

Salon de l’anti-âge : il faut miser sur la prévention

Ralentir le processus de vieillissement plutôt que de réparer rides, sillons et bas-joues, c’est le leitmotiv des médecins et spécialistes présents, aujourd’hui encore, au Grimaldi Forum

C’est le salon XXL de Monaco ! Le 17e Easthetic & Anti-aging Medicine World Congress rassemble depuis jeudi et jusqu’à ce soir quelque 12 000 médecins spécialistes venus de 130 pays. Entre les 60 sessions scientifiques, les 54 ateliers pratiques et les 280 exposants (soit 450 marques), les experts de l’anti-âge arpentent les allées du Grimaldi Forum sur 14 000 m2.

Un réel exercice physique ! Et d’ailleurs, c’est de bon augure, puisque le docteur Claude Dalle le rappelle : « Il faut bouger tous les jours. » Autre évidence : il faut dormir pour bien vieillir ! Entre 5 et 9 heures ; ni plus, ni moins. « En dessous et au-dessus, la mortalité et l’Alzheimer explosent », lance le directeur scientifique du congrès anti-âge de Monaco. À la portée de tous encore : manger des fruits et des légumes prioritairement et pratiquer le jeûne intermittent : « Manger que huit heures par jour est très efficace. » Efficace et… économique.

Qualité et éthique

Hier après-midi, les experts s’étaient réunis pour exposer, en conférence de presse, les grandes tendances de l’anti-âge. Et tous insistent sur deux postulats : la qualité et l’éthique. Le docteur Philippe Kestemont explique : « Je fais de la prévention pour que les gens ne changent pas. Beaucoup de mes confrères ont la même démarche. Les patientes, elles, consultent et veulent toutes moins de nez et plus de bouche. Ce n’est pas toujours facile de les convaincre. Ça nous impose quelques règles éthiques. » À ses côtés, le docteur Thierry Besins, souligne également l’importance de la prévention car, évidemment, « le souhait est de pas avoir de chirurgie ». Lui prône les fils tenseurs, notamment sur la partie du visage des yeux aux bajoues pour remonter le volume facial. Ces fils, qui ont connu succès puis désamour, reviennent donc en force. Et aujourd’hui, selon le docteur Jean-Paul Foumentèze, « On obtient un vrai consensus ».

Une seconde jeunesse pour les fils tenseurs ?

Les spécialistes de l’esthétique ont présenté hier les dernières avancées et tendances de l’esthétique et de l’anti-âge.
Le Dr Emmanuel Antoni, médecin esthétique.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.