Rubriques




Se connecter à

Salles de sport, cafés, restaurants... Voici tout ce qui va changer à Monaco à partir de ce lundi

Le gouvernement princier a annoncé un allègement du dispositif sanitaire, dès ce lundi, pour les deux semaines à venir. Les salles de sport sont autorisées à rouvrir, les cafés peuvent à nouveau servir le petit-déjeuner et le service du soir est rallongé dans les restaurants

Thomas MICHEL tmichel@nicematin.fr Publié le 02/05/2021 à 13:28, mis à jour le 02/05/2021 à 13:28
La pratique du sport en intérieur est désormais autorisée selon un protocole sanitaire strict. Photo archives Monaco-Matin

Fidèle à sa stratégie du "pas à pas", le gouvernement a dévoilé une feuille de route moins contraignante pour la population à partir de lundi. En marge du retour victorieux de l’AS Monaco basket, le prince Albert II a commenté ses ajustements samedi.

"Ces décisions ont été élaborées et validées dans le cadre du très bon travail qui est fait avec le Comité mixte de suivi, et je les en remercie. C’est parce que la situation sanitaire en Principauté s’améliore que l’on peut procéder à ces ajustements à intervalles réguliers. On va pouvoir continuer, si la situation le permet, à réouvrir progressivement, comme le font d’autres pays. Mais il faut que ce soit vraiment progressif, pas d’un coup. Même si la situation est maîtrisée il ne faut pas qu’il y ait de relâchement ou d’excès dans le non-respect des gestes barrières."

Si le couvre-feu est maintenu aux mêmes heures (21h à 6h) et que le télétravail (public/privé) reste obligatoire, certaines libertés font ainsi leur réapparition dans les commerces, les bars, salles de sport et clubs sportifs.

Réouverture des salles de sport mais...

La pratique du sport en intérieur, et donc dans les salles de sport, est à nouveau possible en respectant un protocole sanitaire strict:

- port du masque par les pratiquants et enseignants, présence de gel hydroalcoolique et mise en œuvre d’un système de réservation pour réguler les flux

 

- dans les clubs sportifs, la reprise s’effectuera en appliquant les protocoles élaborés par les responsables et validés par la Direction de l’Action Sanitaire. « Ce dispositif a déjà été utilisé lors du premier déconfinement. Le secteur a donc une certaine expérience en la matière et les adaptations à mettre en œuvre sont à la marge. Il s’agit d’une mise en place d’un protocole sanitaire au cas par cas, le dialogue avec les services est donc permanent. »

- pour les sports de contact ou de combat, seule une réathlétisation est possible. La reprise complète s’effectuera plus tard.

- pour les sports nautiques pour lesquels le port du masque est impossible en milieu humide, la pratique de la voile est autorisée ainsi que l’aviron en solo.

Réouverture des bars et cafés... le matin

Dès lundi, il sera à nouveau possible de lire son journal en buvant un café attablé. Mais attention, l’autorisation n’est valable que pour le petit-déjeuner. "Toutes les activités sur place de bar, de snack, de débits de boissons, de service de petit-déjeuner, de glacier et de salon de thé ou de café sont permises de 6h à 11h, à condition d’être servies et consommées à table, dans le respect des prescriptions sanitaires édictées", précise le gouvernement.

Un privilège pour l’heure réservé aux résidents, salariés et clients d’hôtels de la Principauté. Aux tenanciers de s’assurer que les tablées se limitent à 6 convives et qu’un espace de 1,5 mètre sépare les tables.

Les restaurants jouent les prolongations le soir

La règle ne change pas dans les restaurants le midi. Leur accès est toujours réservé aux résidents, salariés, scolaires et clients d’hôtels.

 

La réservation est obligatoire, le nombre de convives est limité à 6 par table, et le service ne peut avoir lieu qu’entre 11h et 15h.

Le soir, seuls les résidents et clients d’hôtels pourront profiter d’un dîner plus long. "Le service jusqu’ici assuré entre 19h et 21h30 sera prolongé jusqu’à 22 h avec un retour à domicile à 22h15 pour les clients", détaille le gouvernement.

Pas les salariés: "Ce n’est pas d’actualité dans la mesure où la France maintient un couvre-feu à 19h jusqu’au 19 mai, et que les mesures monégasques sont en vigueur jusqu’au 16 mai inclus."

Un peu plus de marge dans les commerces

La jauge de 4 mètres carrés par personne fait son retour dans les commerces. L’exécutif précise que "le port du masque restera strictement obligatoire ainsi que le respect des gestes barrières".

Et la frontière?

Depuis plusieurs semaines, des contrôles sont effectués à la frontière pour veiller à ce que les personnes qui pénètrent sur le territoire monégasque répondent aux exigences sanitaires du moment, en particulier être en possession d’un test PCR négatif de moins de 72 heures sauf pour les ressortissants du Var et des Alpes-Maritimes qui viennent pour moins de 24 heures. "Ces contrôles se poursuivront car il convient de tout mettre en œuvre pour éviter une importation éventuelle du virus qui en accélérerait sa circulation à Monaco."

Toutes ces mesures sont en vigueur jusqu’au dimanche 16 mai à minuit.

 
Les compétiteurs ont déjà accès aux bassins. Photo J.-F. Ottonello.

Satisfaits, les élus nationaux plaident aussi pour l’ouverture des cafés l’après-midi à partir de lundi

"Le Conseil national se réjouit que l’évolution sanitaire permette au gouvernement d’annoncer de nouvelles mesures d’assouplissement", ont réagi les élus nationaux, satisfaits "qu’une grande partie des attentes et des propositions défendues par l’Assemblée, lors du dernier Comité mixte de suivi (29 avril), sont désormais en application". Même s’ils auraient aimé aller encore plus loin…

Lors du Comité mixte, les élus annoncent avoir notamment proposé au gouvernement "la mise en place d’un service de l’après-midi pour les cafés, ainsi que l’ouverture, sous protocole sanitaire strict, des piscines, qui ne sont à ce jour, pas encore en vigueur".

Sollicité sur ce point hier, le gouvernement étaye son point de vue. "La volonté du gouvernement depuis toujours est d’être pragmatique et de progresser par étapes. Nous reprenons de nombreuses activités sportives de manière encadrée allant du sport en salle à la voile. Pour ce qui concerne les piscines, dans lesquelles les personnes évoluent sans masque en bord de bassin, nous souhaitons pouvoir les ouvrir aussitôt que la situation sanitaire le permettra. Mais il convient de ne pas trop précipiter les choses avec le risque de devoir faire marche arrière plus tard. Nous voulons évoluer étape par étape."

Gouvernement qui précise que les clubs sportifs ou les élèves qui doivent s’entraîner pour des épreuves "ont déjà accès à la piscine".

"Ces assouplissements ne marquent pas la fin de la crise sanitaire, poursuivent les élus dans leur communiqué, mais marquent toutefois un pas important vers le retour attendu à une vie normale".

Saluant la "stratégie démarquée" de la Principauté et son Prince, le Conseil national appelle enfin "à intensifier la campagne de vaccination et à accompagner, aussi longtemps que nécessaire, les entreprises et activités ayant besoin d’être soutenues. À ce titre la CARE doit jouer tout son rôle, notamment en effectuant plus rapidement les versements attendus par les bénéficiaires."

Statu quo dans les écoles

Depuis le 26 avril, date de la rentrée scolaire en présentiel pour les 5.575 élèves de la Principauté, 8 cas positifs, dont 4 élèves résidents, ont été déclarés aux établissements scolaires. "Ils sont tous d’origine extra-scolaire", assure le gouvernement, qui n’a pas annoncé de nouvelles mesures spécifiques aux écoles.

"Quatre cas ont été portés à connaissance le jour même de la rentrée et donc sans impact sur la communauté éducative. Il y a également eu un cas dans une classe de petite section de maternelle de l’école du Parc, ayant conduit à fermer la classe correspondante."

Un E-Prix dans les mêmes conditions que l’Historique, ce samedi. Photo Dylan Meiffret.

Prince Albert II: "La même jauge que le Grand Prix historique pour le E-Prix"

Si les nouvelles mesures courent jusqu’au 16 mai minuit, soit à l’aube de la semaine du Grand Prix de Formule 1, impossible d’attendre cette date et une éventuelle amélioration de la situation sanitaire confie le prince Albert II.

"On va avoir une réunion spéciale en début de semaine. Il faut que l’Automobile Club de Monaco le sache assez à l’avance pour pouvoir s’organiser. On va voir jusqu’où nous pouvons envisager les choses."

"En fonction de l’évolution de la situation sanitaire, il pourrait y avoir accueil de touristes étrangers au Grand Prix F1 moyennant un protocole sanitaire très encadré et avec une jauge limitée. Cela doit encore être déterminé en fonction de la situation sanitaire", nous précise-t-on côté gouvernement.

Le sort du E-Prix, ce samedi 8 mai, est en revanche tranché. "Le E-Prix se déroulera suivant la même jauge que le Grand Prix historique [6 500 spectateurs, ndlr]. On ne pouvait pas faire autrement et puis nous n’aurons pas les effectifs supplémentaires de sécurité."


Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.