“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Saint-Nicolas sur le Rocher

Mis à jour le 07/12/2017 à 05:10 Publié le 07/12/2017 à 05:09
Les enfants ont paradé dans les rues, costumés, pour rejouer les personnages de cette légende, avec le fameux saint Nicolas en vedette.

Les enfants ont paradé dans les rues, costumés, pour rejouer les personnages de cette légende, avec le fameux saint Nicolas en vedette. Cyril Dodergny

Saint-Nicolas sur le Rocher

Ils étaient près de 400 enfants, hier matin, à parader dans les rues de Monaco-ville avant une célébration religieuse et une distribution de saints Nicolas… en chocolat

C'est un rendez-vous immuable orchestré chaque année sur le Rocher par le Comité des traditions monégasques. Hier matin, dans les rues de Monaco-ville, près de 400 jeunes élèves de toutes les écoles de Monaco ont fêté la Saint-Nicolas.

Une célébration réunissant d'abord les adultes pour une messe des traditions autour du Cantin d'A Roca.

Avant de gagner en jeunesse avec l'arrivée d'enfants, qui ont parcouru joyeusement les ruelles de Monaco-ville, tambours à la main, appelant saint Nicolas.

Après le défilé, les petits ont donc rejoint la cathédrale où, autour de l'archevêque Bernard Barsi, une saynète sur la légende de saint Nicolas (trois enfants martyrisés par un méchant boucher et ressuscités par saint Nicolas) avait été préparée.

Au terme de cette séquence, le moment le plus apprécié par les enfants a été la distribution de saints Nicolas en chocolat, offerts par la mairie. Récompense méritée avant de reprendre le chemin de l'école.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct