“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Saint-Esprit, Pinède, Jean-Jaurès : le stationnement fait débat

Mis à jour le 23/07/2016 à 05:10 Publié le 23/07/2016 à 05:10
Les riverains autour de la place Jean-Jaurès ont longuement évoqué les problèmes de circulation et de stationnement.

Les riverains autour de la place Jean-Jaurès ont longuement évoqué les problèmes de circulation et de stationnement. M.-E.C.

Saint-Esprit, Pinède, Jean-Jaurès : le stationnement fait débat

« Certains d'entre vous m'ont écrit pour évoquer des problèmes.

« Certains d'entre vous m'ont écrit pour évoquer des problèmes. J'aurais pu vous faire une réponse écrite ou organiser une réunion en mairie. Il m'a semblé préférable de venir à votre rencontre. » Mardi soir, le maire, entouré de membres de son équipe et du chef de la police municipale, avait donné rendez-vous aux habitants du quartier « rue Saint-Esprit, rue de la Pinède, place Jean-Jaurès », sur place, à 19 h.

Après avoir fait un point rapide sur les difficultés auxquelles la commune est confrontée et l'avancement des projets de l'équipe municipale, Jean-Jacques Raffaele s'est donc mis à l'écoute de la petite quarantaine d'habitants qui avaient répondu à son invitation. Durant une heure, les riverains ont évoqué leurs problèmes : tous concernaient la circulation et le stationnement automobiles.

« Cela a toujours été un problème ici », a reconnu le maire. Mais peut-être avant y avait-il un peu plus de civisme. »

Aux riverains qui demandaient des mesures coercitives du type renforcement de l'interdiction de stationner, il a lancé : « Je veux bien mais elle s'appliquera alors à tous, dans tous les cas… » Ce qui ne convient pas à ceux qui souhaitent « garder l'esprit de village »… Il a donc été décidé dans un premier temps de faire un rappel à l'ordre à ceux qui prendraient un peu trop leurs aises.

Par ailleurs, le maire a annoncé que, d'ici 2018, « une politique nouvelle du stationnement devra être mise en place à La Turbie », liée à la fois à l'entrée en service, « courant 2018, des 60 places du parking public de Détras et, dès le 1er janvier 2018, à la suppression des parcmètres » (1).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct