“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

S. Valeri : Les habitants ont droit à la tranquillité

Mis à jour le 10/10/2018 à 05:02 Publié le 10/10/2018 à 05:01
La qualité de vie : un sujet sur lequel tous les élus sont d'accord et réclament des mesures du gouvernement.

La qualité de vie : un sujet sur lequel tous les élus sont d'accord et réclament des mesures du gouvernement. J.D.

S. Valeri : Les habitants ont droit à la tranquillité

Les nuisances ont franchi un tel seuil que le Conseil national souligne que des résidents en viennent à quitter Monaco. Le gouvernement va mettre en place plusieurs mesures

Les nuisances sonores, les embouteillages, les chantiers… Monaco sature dans ses 2 km2. Lundi soir, le rapporteur du projet de loi de budget rectificatif Balthazar Seydoux soulignait les « attentes extrêmement fortes des Monégasques et résidents de la Principauté, de même que les inquiétudes réelles, partagées par de nombreux professionnels de la place, de voir un certain nombre de résidents quitter Monaco ou de résidents potentiels ne pas choisir de s'y installer ».

Alors le gouvernement semble bien décider à prendre le taureau par les cornes. Une série de mesures a été demandée par les conseillers nationaux, et Serge Telle a annoncé la mise en place de plusieurs dispositifs.

Règle du mieux-disant et horaires encadrés

Dans ce pays exigu, chaque couac entraîne des conséquences en cascade qui rejaillissent toujours sur la qualité de vie. Il s'agit donc de remonter à la source.

Et la source, c'est bel et bien les grands travaux qui n'avancent plus ou qui ont un retard considérable. « Le gouvernement en convient : l'heure est venue de moderniser nos procédures, à la lumière des défaillances que nous avons constatées, souligne le ministre d'État Serge Telle. (...) Une ordonnance souveraine a été mise au point pour renforcer la professionnalisation des métiers du bâtiment. Elle devra être publiée dans le courant du mois. (...) Les entreprises dont les défaillances auront été démontrées ne seront plus bénéficiaires de commandes publiques et se verront déclassées dans nos procédures. »

Fini aussi les retards rattrapés à des heures indues. « Le gouvernement procédera à la publication sous un mois de deux arrêtés ministériels très complémentaires pour limiter les nuisances sonores et mieux encadrer les horaires de chantier. » La fin des dérogations ? « Les habitants de la Principauté ont droit à la tranquillité, a insisté le président du Conseil national Stéphane Valeri. Nous nous réjouirons donc définitivement lorsque nous en connaîtrons les détails et la réalité comme l'efficacité de leur application dans les faits. C'est un dossier sur lequel nous serons très vigilants. »

Une subvention pour les vélos électriques

Pour trouver des solutions au transport, plusieurs mesures sont envisagées. Améliorer la régularité des bus, notamment aux heures de pointe, est un objectif du gouvernement et neuf arrêts vont être déplacés ou optimisés.

Par ailleurs, une subvention de 30 % du prix d'un vélo électrique, plafonnée à 400 euros, va être octroyée.

« Nous sommes satisfaits de la mise en place de l'opération " régulation circulation " qui a démarré comme nous le demandions, lors de la rentrée scolaire, a souligné le président du Conseil national Stéphane Valeri. Tout le monde aura constaté les résultats très positifs d'une intervention humaine intelligente sur les points de blocage du trafic aux heures de pointe [les fameuses chasubles jaunes notamment du rond-point Sainte-Dévote à la place d'Armes, N.D.L.R.]. Nous demandions le recrutement de 15 agents pour pérenniser cette brigade de la circulation. Vous nous annoncez, Monsieur le Ministre, la création de 10 postes. Nous sommes raisonnables et donc en grande partie satisfaits. »

Côté français, Monaco réaffirme chercher des solutions avec la SNCF et les bus régionaux.

Quant à la création d'une trémie sur la moyenne corniche à Cap-d'Ail, le projet existe depuis 2011 et pourrait se faire en… 2022. « En mai dernier, (...) le maire de Cap-d'Ail a réitéré ses réticences quant au projet (...), notamment au regard des désagréments générés par les travaux échelonnés sur vingt mois (...). Toutefois, des " aménagements légers " pourront être réalisés d'ici la fin 2018 au niveau des carrefours concernés. »

Quant aux projets plus ambitieux de parking de dissuasion avec liaison aérienne ou souterraine, « les règles d'urbanisme françaises ne le permettent pas pour l'instant ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct