“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Roquebrune: une vive émotion au Square du 8-Mai

Mis à jour le 30/04/2018 à 05:15 Publié le 30/04/2018 à 05:15
Square du 8-Mai, les autorités se recueillent.

Square du 8-Mai, les autorités se recueillent. L.B

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Roquebrune: une vive émotion au Square du 8-Mai

JOurnée nationale de la déportation

Un premier dépôt de gerbe de la ville de Roquebrune au village, parvis Sainte-Marguerite, a ouvert, hier, la Journée nationale de la Déportation. Les participants ont ensuite rallié Carnolès pour une messe en l'église Saint-Joseph.

Au sortir de l'office religieux, la suite de la cérémonie s'est déroulée au Square du 8-Mai. Mireille Jourdan, présidente de la Fédération Nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes, a alors lu le message commun des Associations de Déportés ainsi que la la liste effroyable du nombre de morts dans les camps de concentration (9 millions au total...).

« Retenir les leçons de l'histoire»

Puis, Patrick Césari, le maire de Roquebrune-Cap-Martin, a livré une allocution. «(...)Des atrocités inouïes ont marqué l'histoire du XXe siècle et continuent encore aujourd'hui. Elles nous invitent à questionner en permanence notre conscience et nos propres valeurs, car les fondements d'une société démocratique reposent aussi sur notre capacité à retenir les leçons de l'histoire».

Nouveau dépôt de gerbe de la Ville de Roquebrune avant celui de la Fédération nationale des déportés, internés, résistants et patriotes. Le père Philippe Guglielmi donnait ensuite la bénédiction.

Sonnerie Aux Morts, chants des marais et des partisans étaient lancés en fin de cérémonie avant une vibrante Marseillaise finale.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.