“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Roquebrune tombe face au leader

Mis à jour le 15/01/2019 à 05:16 Publié le 15/01/2019 à 05:16
Tullins Fures trop fort pour les Roquebrunoises.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Roquebrune tombe face au leader

La tâche était bien trop ardue pour les Roquebrunoises.

La tâche était bien trop ardue pour les Roquebrunoises. En accueillant le leader invaincu, l'AS Tullins Fures, l'équipe de Jean-François Weber savait qu'elle devait réaliser un exploit pour venir à bout des Iséroises. Les locales ont néanmoins tout donné pour tenter de déstabiliser une équipe en pleine confiance. En vain. Jean-François Weber a préféré se montrer philosophe au terme de la rencontre. « On perd de 18 points, ce qui veut dire qu'on a divisé par deux l'écart du match aller [88-48, N.D.L.R.] ». Une façon habile de démontrer par les chiffres les progrès de son très jeune groupe. « En première mi-temps, Tullins Fures a compté jusqu'à 20 points d'écart. Au sein de cette formation, il y avait deux joueuses sélectionnées en cadettes France. Ils avaient en plus de ça une très grosse adresse à trois points avec un collectif bien huilé. Nous, on a quand même progressé depuis le début des matchs allers. On verra bien à la fin ». Une défaite sans conséquence pour RCM basket qui, dans son tableau de marche, devra glaner des points sur d'autres rencontres pour assurer le maintien.

À commencer par celle de dimanche prochain contre les Vallons de la tour (15 h 30), lanterne rouge.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.