“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Roger, le roi de la socca du marché de la Condamine, s’est éteint

Mis à jour le 17/01/2020 à 10:29 Publié le 17/01/2020 à 06:50
Roger Charton a ouvert son échoppe au marché en 1978.

Roger Charton a ouvert son échoppe au marché en 1978. Cyril Dodergny

Roger, le roi de la socca du marché de la Condamine, s’est éteint

Il était une des figures du marché de la Condamine. Roger Charton, bien connu dans le pays pour sa délicieuse socca, vient de s’éteindre, dans sa soixante-quinzième année.

Comme ses parents, Roger avait commencé sa carrière comme boulanger dans l’établissement familial à Beaulieu-sur-Mer. Il avait ensuite fait le choix d’ouvrir son échoppe, en 1978 en Principauté, faisant de la socca sa spécialité.

Un plat qu’il proposait même à l’époque les soirs de cirque au chapiteau de Fontvieille, et pour lequel le prince Rainier-III avait ses habitudes.

Et pas seulement l’ancien souverain, mais toute la population monégasque.

En 2017 d’ailleurs, alors que Roger, malade, avait baissé le rideau de son enseigne, près de 700 personnes amoureuses de la socca s’étaient mobilisées sur les réseaux sociaux pour l’encourager à rouvrir son échoppe.

Ce qu’il avait fait, secondé depuis par son beau-fils, Julien Bravetti, qui a pris sa succession.

À ses trois filles, à sa famille et à ses proches, la rédaction de Monaco-Matin présente ses sincères condoléances.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.