Rubriques




Se connecter à

Richard Bohringer fait résonner sa voix

Avec sa voix clairement ténébreuse et reconnaissable entre mille, il a redonné vie à celle de Jean d'Ormesson.

J. A. Publié le 19/07/2018 à 05:20, mis à jour le 19/07/2018 à 05:20
Sur la place Saint-Michel, l'acteur a reçu les honneurs des élus. 	(DR)
Sur la place Saint-Michel, l'acteur a reçu les honneurs des élus. (DR)

Avec sa voix clairement ténébreuse et reconnaissable entre mille, il a redonné vie à celle de Jean d'Ormesson. Dans le cadre du Festival des mots du Conseil départemental, le comédien Richard Bohringer est en effet venu lire un extrait de « Et moi, je vis toujours », paru à peine un mois après la disparition de l'Académicien. Le public, de près de 150 spectateurs, a apprécié, sinon savouré, cette lecture au pied de la Cathédrale, aux portes grande ouvertes pour l'occasion.

L'acteur-scénariste, aux cent œuvres de cinéma - dont l'inaltérable « Le Grand chemin » - et tout autant en pièces de théâtres et autres films TV, avait ainsi choisi Jean d'Ormesson. « C'est un homme que je respecte, explique Richard Bohringer, et l'histoire que j'ai lue est celle de l'humain, celle du monde. » Et d'ajouter : « Je suis arrivé spécialement de Paris pour cette soirée ici à Sospel où j'étais déjà venu il y a longtemps. J'apprécie cette petite ville qui a de la grandeur. »

 

La 8e édition du Festival des mots se poursuit jusqu'à la fin du mois dans différentes communes avec d'autres personnalités françaises.

La présidente de la commission Arts et Culture au Département, Anne-Marie Dumont, précise : « Cet événement permet de faire découvrir, avec de grands comédiens, nos coups de cœur signés par de grands auteurs. » L'organisation du Festival attend prochainement des acteurs comme Brigitte Fossey, Charles Berling, Isabelle Carré…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.