“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Retour à la semaine de 4 jours dès la Rentrée 2017

Mis à jour le 04/07/2017 à 05:26 Publié le 04/07/2017 à 05:26
Le personnel formé aux NAP pourrait désormais intervenir sur « des activités d'éveil ».	(Archives M. Alesi)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Retour à la semaine de 4 jours dès la Rentrée 2017

La décision a été entérinée lors d'un conseil des écoles extraordinaire au regard de la fatigue des enfants et de la difficulté pour leurs enseignants d'aborder l'ensemble du programme

Sans attendre la sortie du décret instaurant la possibilité du retour à la semaine des 4 jours, un conseil des écoles extraordinaire réunissant les directrices et enseignantes des deux écoles, le maire, Jean-Jacques Raffaele, et l'élue en charge des Affaires scolaires, Liliane Cloupet, ainsi que les représentants des parents d'élèves, a décidé dernièrement de revenir à la semaine scolaire des 4 jours dès la rentrée de septembre 2017.

La décision a reposé sur deux constats : d'abord, la fatigue des enfants et, pour les enseignantes, la difficulté à accomplir la totalité du programme.

« Nous avons fait de gros efforts »

À la sortie, le maire commentait : « J'étais contre les nouveaux rythmes scolaires qui nous ont été imposés dans l'impréparation totale, sans étude préalable sur le bien-être des enfants, et avec un coût conséquent pour les communes qui, comme La Turbie, ont fait le choix d'apporter de réelles activités d'éveil aux enfants. Pour favoriser l'épanouissement des enfants à travers un programme d'activités variées, qui changeait tous les deux mois, nous avons fait de gros efforts pour trouver et former des animateurs compétents, titulaires des diplômes requis. En 2016, le coût des NAP (nouvelles activités périscolaires) s'est élevé à 54 000 euros, dont 37 100 euros à la charge de la commune une fois perçues les aides de l'État et de la Caf. Et cela fonctionnait très bien, nous avions 70 inscrits sur les 90 élèves de maternelle et 140 inscrits sur 160 élèves en élémentaire, avec très peu d'absentéisme : les enfants étaient ravis, les parents aussi : c'était gratuit ! Avec les nouvelles dispositions du gouvernement, si nous avions continué à la rentrée, il aurait fallu faire payer les parents. Mais le conseil d'école a tranché. Nous arrêtons donc, dès cette année, aussi par solidarité avec les autres communes du Sivom de Villefranche. À la rentrée, nous proposerons aux familles une solution de garde pour le mercredi en centre de loisirs du Sivom. Avec une bonne nouvelle : les familles auront la possibilité d'envoyer leurs enfants soit toute la journée, soit la matinée seulement. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.