“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Retour à l'école pour les instits'

Mis à jour le 27/05/2017 à 05:13 Publié le 27/05/2017 à 05:13
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Retour à l'école pour les instits'

cap-d'ail

Les « dys », ça vous dit quelque chose ? Non ? Mais si, les « dys » ce sont « des troubles cognitifs spécifiques durables qui regroupent les dysfonctionnements des fonctions cognitives du cerveau relatives au langage (oral ou écrit), au calcul, au geste et à l'attention, sans déficience intellectuelle globale. » Vous n'êtes pas plus avancé ? Pourtant, vous êtes peut-être vous-même un « dys », puisque 8 à 12 % de la population mondiale est atteinte de ces troubles.

« Dys » : des troubles qui se traitent

Le plus connu d'entre eux est la dyslexie (difficulté d'apprentissage de l'orthographe et de la lecture) mais il existe aussi la dysorthographie (dysfonctionnement de l'écriture), la dysphasie (trouble de l'apprentissage et du développement du langage oral), la dyspraxie (trouble du mouvement), la dysgraphie (problème de coordination de l'écriture) et la dyscalculie (trouble de l'apprentissage des chiffres). Des troubles qui ne sont pas graves, mais qui posent problème lorsqu'ils ne sont pas dépistés précocement et traités (ils se traitent) car alors, les enfants peuvent rapidement tomber dans la spirale de l'échec et avoir d'eux-mêmes une piètre opinion car classés dans les « nuls ». Pour pallier à cela, l'équipe enseignante de l'école André-Malraux, des membres de la crèche, du centre de loisirs et du service enfance ont bénéficié d'une formation spécifique dispensée par l'association « Dys'Solution 06 ».

Après la classe, trois ateliers ont permis de mettre en situation les adultes. Ainsi formés, les encadrants pourront repérer plus vite les troubles d'apprentissage et éviter à de trop nombreux enfants de s'imaginer « nuls », alors qu'ils sont juste « dys ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.