“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Restauration, espace public, activités culturelles... Comment les règles sanitaires s'assouplissent à Monaco

Mis à jour le 12/06/2020 à 22:00 Publié le 12/06/2020 à 22:10
Les clients d’un restaurant ou d’un café pourront désormais être dix maximum par table, contre six auparavant.

Les clients d’un restaurant ou d’un café pourront désormais être dix maximum par table, contre six auparavant. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Restauration, espace public, activités culturelles... Comment les règles sanitaires s'assouplissent à Monaco

Conforté par les rarissimes cas positifs à Monaco et les chiffres rassurants du dépistage massif, le gouvernement a allégé ses préconisations aux restaurants et cafés mais aussi sur la voie publique.

À Monaco, comme ailleurs d’ailleurs, l’équation est simple: ce sont les chiffres qui dictent la politique du déconfinement graduel du pays de 2km².

Conforté par le peu de patients positifs au Covid-19 – 3 cas recensés en un mois au Centre hospitalier Princesse Grace – et par le dépistage massif des résidents et salariés – moins de 3 % ont été en contact avec le virus –, le gouvernement princier livre une analyse simple et lapidaire : "Il en ressort globalement que le virus n’a que très faiblement circulé à Monaco."

Alors, en plus des réouvertures progressives des divers secteurs d’activité, l’État monégasque a décidé ce vendredi d’assouplir plusieurs prescriptions et mesures sanitaires, jusqu’alors imposées. "L’objectif est d’encourager le retour à la vie normale tout en veillant à la sécurité sanitaire", communique l’institution monégasque.

On fait le point sur ce qui change.

35.000 résidents et salariés ont déjà été volontaires pour subir des tests sérologiques en Principauté.
35.000 résidents et salariés ont déjà été volontaires pour subir des tests sérologiques en Principauté. Photo Dylan Meiffret

La toute première concerne les restaurateurs et cafetiers. À compter de ce samedi, il leur sera possible d’élargir le nombre de convives attablés.

La limitation pour une table passe ainsi de 6 à 10 maximum, à l’instar du voisin français qui avait placé ce curseur dès la réouverture du 2 juin.

Toutefois, les distances minimums de 50 centimètres entre les convives et d’1,50 mètre entre les tables restent d’actualité.

Autre bonne nouvelle : les réservations, même si elles sont à privilégier, ne sont plus obligatoires.

Une bouffée d’oxygène pour les patrons d’établissements contraints, parfois, à scinder en deux un groupe de huit. Ou à refuser des groupes débarquant à l’improviste.

Un restaurateur de la Condamine ne peut, toutefois, s’empêcher de l’avoir en travers de la gorge : "Il aurait fallu se calquer sur la France bien avant. Dimanche dernier, pour la Fête des mères, j’ai refusé pas moins de 40 couverts. Le challenge de relever son business va être très compliqué", soupire-t-il.

Autre préconisation prônée par le gouvernement princier : "Il est demandé de prévoir une organisation balisée des files d’attente si elles ne sont pas évitables."

Changement, également, sur l’espace public. Jusqu’à ce vendredi, les rassemblements autorisés ne pouvaient excéder cinq personnes.

La jauge est désormais placée à dix personnes. La sacro-sainte distanciation sociale d’1,5 mètre entre les personnes reste, là encore, préconisée par les autorités sanitaires du pays. "Ces dispositions ne contreviennent pas à l’importance de respecter les gestes barrières et les règles d’asepsie élémentaires comme le lavage régulier des mains et le port du masque qui reste vivement conseillé dans l’espace public", précise le gouvernement princier.

Même son de cloche pour les activités culturelles. Les membres d’une même famille ou d’un même groupe ayant réservé ensemble peuvent désormais se placer côte à côte, tant que celui-ci n’excède pas dix personnes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.