“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Reprendre une vie normale": les habitants de la vallée de la Roya soulagés par le retour du train des Merveilles lundi

Mis à jour le 02/05/2021 à 16:36 Publié le 02/05/2021 à 16:35
Grâce au retour prochain du train des Merveilles va permettre aux habitants de la vallée de La Roya de "retrouver une vie normale"

Grâce au retour prochain du train des Merveilles va permettre aux habitants de la vallée de La Roya de "retrouver une vie normale" Photo JFO

Je découvre la nouvelle offre abonnés

"Reprendre une vie normale": les habitants de la vallée de la Roya soulagés par le retour du train des Merveilles lundi

Sept mois après la tempête Alex, la ligne de vie entre Nice et Tende sera enfin raccordée le 3 mai. Le train de Merveilles revient et c’est un vrai soulagement pour toute la vallée de la Roya. Les usagers témoignent de leur satisfaction et attentes.

"Ca se confirme. Normalement, là, on est bon. C’est super!" Laurence Sarfati peut exulter.

Jour après jour, la community manager de la page La Cuneo-Nizza Unice partage, sur Facebook, les espoirs et déboires de la ligne Nice-Tende-Cuneo.

Elle espérait voir la "ligne de vie" de la Roya totalement rétablie mi-mai. L’annonce de la Région n’en a que plus de saveur.

"Tout redevient possible! C’est vraiment une bonne semaine", s’exclame Laurence Sarfati, en référence à la réouverture de la supérette à Tende.

"Ouf! Peu à peu, les poids s’en vont. On a l’impression de sortir de quelque-chose de si douloureux... Des gens qui avaient déménagé m’ont déjà téléphoné pour me dire: "Ca y est, il y a le train, il y a l’épicerie: je peux rentrer!" "C’est un vrai bonheur. Et c’est la possibilité de retrouver une vie de plus en plus normale; avec le train, on n’est plus enclavé."

Revers de la médaille: la suppression du "pass intémpéries". "On s’y attendait. Mais on espère que ça restera gratuit pour les bénévoles, qui nous font tellement de bien..." Une inquiétude partagée par Nathalie Masseglia.

Cette comédienne, qui vit à Breil-sur-Roya, est "assez choquée" par l’annonce de la SNCF. "L’aller-retour coûte 20 euros. Ce n’est pas possible de faire payer les bénévoles, alors que la période va être propice à l’accélération des chantiers."

Plaidoyer pour la gratuité

Rappelant que les cheminots CGT avaient milité pour ce pass gratuit, Nathalie Masseglia appelle la SNCF à voir plus loin. "Il faut faciliter l’accès au territoire pour que les gens y reviennent. On a besoin de la gratuité des transports pendant au moins une année. Sinon, on ne s’en sortira pas..."

Renaud Muselier est attendu sur place le 3 mai. Le président de la Région Sud devrait faire des annonces à ce sujet.

Daniel Cottalorda, du Comité de soutien des voies de circulation de la Roya, plaide aussi pour une gratuité prolongée, "au moins pour les habitants de la haute vallée".

L’accès à Tende et la Brigue reste en effet très contraint. Une fermeture de la RD 6204 "sur deux-trois jours" serait envisagée à Paganin. Inévitable, admet Daniel Cottalorda.

Il se dit "plutôt rassuré", néanmoins, par "la montée en puissance des travaux" et la "mise en place d’une centrale à béton à Breil".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.