Rubriques




Se connecter à

Répartition des effectifs par niveau

C'est l'un des plus gros casse-tête de la prérentrée : la répartition des élèves dans les sept classes de l'école.

Publié le 01/09/2018 à 05:13, mis à jour le 01/09/2018 à 05:13
Réunis hier dans la cour de l'école, les enseignants préparent la rentrée.
Réunis hier dans la cour de l'école, les enseignants préparent la rentrée.

C'est l'un des plus gros casse-tête de la prérentrée : la répartition des élèves dans les sept classes de l'école. Surtout quand des parents appellent le jour même pour prévenir que leur enfant est finalement inscrit dans un autre établissement. « Les chiffres communiqués par la mairie ont changé depuis juin. On a notamment beaucoup plus de CP que prévu. Alors forcément, les classes ne seront pas les mêmes que ce que qu'on avait décidé avant l'été. Certains professeurs apprennent au dernier moment qu'ils auront un double niveau », explique le directeur, Jérôme Paquette, autrefois passé sur les bancs de l'école de la Plage.

 

« Les petits niveaux sont au début de la chaîne donc je ne suis pas trop impactée par ce type de changement de dernière minute, souligne Fanny. Mais il faut parvenir, ensemble, à faire les classes les plus équilibrées possible ; on essaie de ne pas surcharger les doubles niveaux ». Au terme d'une longue discussion collégiale, on s'accorde sur la répartition suivante des effectifs : une classe de 22 CP, une autre de 21, deux classes de 25 CE1-CE2, une classe de 25 CE2-CM1, une de 24 CM1-CM2 et une dernière de 26 CM2.

« Il n'y a pas de réelle limite pour le nombre d'élèves dans une classe. Mais en dessous d'une moyenne à 24, on risque la fermeture de classe. À vrai dire, on frôle toujours ce chiffre depuis qu'une 7e a été ouverte il y a trois ans. Je privilégierai toujours une baisse du nombre d'élèves en CP. On est ensuite gagnants : c'est bien plus simple, ensuite, quand ils savent bien lire et écrire ». Phase suivante : le choix de qui ira avec tel ou tel professeur, avec tel ou tel camarade. L'équipe pédagogique s'attache à ne pas accorder de faveurs aux parents. Préférant les critères d'un bon équilibre garçons-filles, du niveau et du caractère des élèves. Afin de créer des groupes homogènes. Comment procéder pour les CP qu'on ne connaît pas encore ? « On a fait une réunion avec les maîtresses de grande section. Elles nous ont aiguillés sur les enfants à séparer, ceux à mettre ensemble. Du coup, on se fie à leurs commentaires pour la répartition entre les deux classes », souligne Fanny.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.