“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Rentrée scolaire: deux enseignants dans chaque classe de CP à Monaco

Mis à jour le 07/09/2020 à 21:17 Publié le 07/09/2020 à 21:15
Blanc, bleu, avec des Mickey ou des pandas, les masques semblent avoir intégré sans difficulté la panoplie des enfants, déjà habitués à l’uniforme depuis l’année dernière.

Blanc, bleu, avec des Mickey ou des pandas, les masques semblent avoir intégré sans difficulté la panoplie des enfants, déjà habitués à l’uniforme depuis l’année dernière. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Rentrée scolaire: deux enseignants dans chaque classe de CP à Monaco

Il s’agit de la mesure phare de la direction de l’Éducation nationale de la Jeunesse et des Sports de Monaco en cette rentrée : renforcer les équipes dans les classes de CP pour gommer les éventuels effets du confinement.

Pour compenser les effets potentiellement délétères du confinement et de la période incertaine qui a suivi, où certains élèves ne sont pas du tout retournés à l’école, les autorités ont décidé d’attribuer aux enfants deux enseignants par classe de CP: un titulaire, et un enseignant du Centre de Formation pédagogique du premier degré.

Dans le jargon qui lui est propre, l’éducation nationale précise: "Avec un enseignant surnuméraire dans la classe, ce dispositif permettra un enseignement individualisé et intensif, destiné à accompagner avec la plus grande efficacité possible chaque élève de CP pour son entrée dans la lecture."

En clair: avec un prof de plus, les élèves apprendront mieux à lire.

Leur présence dans toutes les classes de CP de Monaco est, à ce jour, prévue jusqu’à la fin du premier trimestre.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.