“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Figures Libres, la dernière création de la compagnie monégasque Les Farfadets, est présentée au Théâtre des Variétés le 1er novembre.

Les Farfadets fêtent leurs 15 ans de création

Dans un bar, deux loosers se retrouvent. Bar une pièce à découvrir ce soir à 20 h 30.

Villefranche : Viens voir les comédiens dès ce soir

La villa Maryland à Saint-Jean-Cap-Ferrat. Une propriété de 5 000 m2, dont la valeur pourrait atteindre plus de 300 millions d'euros.

Ce que laisse le cofondateur de Microsoft

(DR)

Athletic Club Menton : un premier tour régional remporté aisément

L'équipe du Pôle Jeunesse se mobilise pour les vacances de la Toussaint.

Vacances de la Toussaint : sorties et activités pour les 11-17 ans

Redynamiser urgemment le centre-village

Mis à jour le 05/04/2018 à 05:03 Publié le 05/04/2018 à 05:03
Réinvestir les galeries désaffectées permettrait de lutter contre la désertification, selon les deux camps.

Redynamiser urgemment le centre-village

Parmi les autres priorités pour le cœur du village, les deux listes s'accordent également sur la nécessité de réinvestir les lieux vacants.

Parmi les autres priorités pour le cœur du village, les deux listes s'accordent également sur la nécessité de réinvestir les lieux vacants. Avec l'objectif d'offrir un véritable espace de vie et de rencontres. Bref, du dynamisme.

Pour Paul Mazet, les finances de la commune vont de pair avec sa désertification. Aussi préconise-t-il de mener une bataille pour augmenter les ressources de Castillon. Via ses atouts fonciers et touristiques. « Les comptes du village sont dans le rouge. Pas vif, certes, mais on a laissé accroître les dépenses, sans surveiller d'assez près les recettes. Il y a bien trop de procédures en cours qui coûtent énormément...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct