“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Record monégasque du marathon

Mis à jour le 25/10/2016 à 05:13 Publié le 25/10/2016 à 05:13
Sonny Folcheri est devenu le Monégasque le plus rapide de la Principauté.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Record monégasque du marathon

En passant sous la barre des 3 heures pour boucler le marathon d'Amsterdam en 2 h 58'18'', Sonny Folcheri est devenu le Monégasque le plus rapide de la Principauté.

En passant sous la barre des 3 heures pour boucler le marathon d'Amsterdam en 2 h 58'18'', Sonny Folcheri est devenu le Monégasque le plus rapide de la Principauté. Faisant tomber le record national datant de 1989 (2 h 59'26'' établi par Pierre Maccario).

Performance réussie pour notre confrère, journaliste de « la Gazette de Monaco », qui courait son dixième marathon depuis ses débuts dans la discipline en 2010. « Cela fait un peu plus d'un an que j'avais le record en tête. Passer la barre des trois heures, je pensais encore que c'était impossible il y a deux ans, mais au fur et à mesure que j'améliorais mes temps, le record est devenu accessible » confie le sportif, qui s'est astreint à un rythme de champion ces trois derniers mois.

Trois sorties fractionnées par semaine et les bons conseils de son entraîneur Didier Boinon, de l'AS Monaco Athlétisme pour mantra.

« Le record je l'avais dans les jambes, il fallait juste faire la course parfaite. Je savais que je devais tenir une allure de 4 min15 au kilomètre si je voulais y arriver ». Après deux tentatives à Valence et Milan ces derniers mois, les canaux d'Amsterdam lui ont porté chance.

« Je suis parti sur des bases plus rapides en bouclant les dix premiers kilomètres en 41 minutes puis le semi-marathon en 1 h 27. Puis j'ai un peu faibli sur les cinq derniers kilomètres. Au final, je termine en 2:58:09 (temps de la puce) et 2:58:19 (temps starter) » détaille le marathonien, qui se dit « fier » d'avoir porté les couleurs nationales. Prochain objectif : les championnats d'Europe de cross prévus en décembre en Sardaigne. Et dans son viseur, « l'Ironman » de Nice au printemps prochain.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.