“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Hameaux de Sospel coupés du monde: les 4 points à retenir de l'énorme chantier e...

Deux lycéens mentonnais à l’Académie des Sciences

La fête foraine de Monaco ouvre ses portes ce vendredi à 14h

Dimanche, venez participer au nettoyage des plages en face au casino de Menton

Impressionnant et en avance sur les délais, le chantier sur le barrage naturel au pied de l'effondrement est un combat contre la montre, face aux jours pluvieux et surtout à la menace des crues potentiellement dangereuses pour le centre-bourg de Sospel.

Études et travaux : où en est-on ?

Record au Printemps des arts: le quatuor le plus long du monde

Mis à jour le 02/04/2018 à 05:13 Publié le 02/04/2018 à 05:13
A gauche, les quatre musiciens marathoniens du quatuor Bela à leur arrivée. A droite: Le prince Albert  II et la princesse Caroline ont été installées sur un canapé aux côtés de Marc Monnet, le directeur du Printemps des arts. Tout au long du concert, le public a été installé dans des chaises longues !

A gauche, les quatre musiciens marathoniens du quatuor Bela à leur arrivée. A droite: Le prince Albert II et la princesse Caroline ont été installées sur un canapé aux côtés de Marc Monnet, le directeur du Printemps des arts. Tout au long du concert, le public a été installé dans des cha... Alain Hanel- Printemps des arts

Record au Printemps des arts: le quatuor le plus long du monde

Cette œuvre, d'une durée de... cinq heures, a été donnée vendredi en présence du prince Albert II et de la princesse Caroline au Musée océanographique. Récit de cette étonnante soirée

Quand je suis arrivé, vendredi soir, au Musée océanographique de Monaco, pour le Printemps des arts, on m'a invité à me déchausser et enfiler des chaussons.

« C'est pour ne pas faire de bruit au cas où vous vous déplaceriez pendant le concert », m'a-t-on expliqué.

« Mais généralement, je ne me déplace pas pendant les concerts ! », ai-je rétorqué.

« Attention, celui-ci va durer… cinq heures ! »

Au programme figurait en effet le quatuor le plus long du monde, dû au compositeur américain Morton Feldman. Je déposai donc mes chaussures comme à l'entrée d'une mosquée. Direction la belle salle du Musée océanographique,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct