Rallye : où les voir passer ?

Avant la fin du 85e Rallye Monte-Carlo, dimanche, voilà les points de passage des concurrents, aujourd'hui et demain.

Article réservé aux abonnés
Publié le 21/01/2017 à 05:08, mis à jour le 21/01/2017 à 05:08

Avant la fin du 85e Rallye Monte-Carlo, dimanche, voilà les points de passage des concurrents, aujourd'hui et demain.

Aujourd'hui: 3e étape (Gap-Monaco)

Départ (Gap, stade nautique, avenue de Traunstein) : 7 h 17

ES9 - Lardier et Valença - Oze (31,17 km) : 8h08

 

ES10 - La Bâtie-Montsaléon - Faye (16,78 km) : 8h58

ES11 - Lardier et Valença - Oze (31,17 km) : 11h13

ES12 - La Bâtie-Montsaléon - Faye (16,78 km) : 12h08

ES13 - Bayons - Bréziers (25,49 km) : 15 h 03

Arrivée (Monaco, stade nautique, quai Albert-Ier) : 21h11.

 

Demain : 4e étape (Monaco-Monaco)

Départ (Monaco, stade nautique, quai Albert-Ier) : 7 h 40

ES14 - Lucéram - Col Saint-Roch (5,50 km) : 9 h 22

ES15 - La Bollène-Vésubie - Peira Cava (21,36 km) : 10 h 12

ES16 - Lucéram - Col Saint-Roch (5,50 km) : 11h

ES17 - La Bollène-Vésubie - Peira Cava (21,36 km) : 12h18

Arrivée (Monaco, stade nautique, quai Albert-Ier) : 13h53.

 

Sécurité

Après le décès d'un spectateur, tué lors de la sortie de route de la Hyundai du pilote néo-zélandais Hayden Paddon, dès la première spéciale de l'épreuve, les règles de sécurité sont plus que jamais d'actualité :

Le stationnement de tout véhicule est interdit sur la route des épreuves spéciales, ainsi que de part et d'autre de l'axe privatisé.

Trente minutes avant le départ du premier concurrent, et jusqu'à la fin de la compétition, les spectateurs ne peuvent plus pénétrer dans les épreuves spéciales ni se déplacer dans celles-ci, sur la route ou sur les accotements.

Les spectateurs ne sont autorisés que dans les seules zones réservées au public (ZP), balisées en vert. Ces espaces sont toujours situés en surplomb de la route et hors de la trajectoire des concurrents.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.