Quinté + gagnant pour une Niçoise : 2,6 millions d'euros

Le plus gros pactole du début d'année au PMU a été décroché dans les Alpes-Maritimes par une cliente du Skyros, boulevard du Mercantour. Sa combinaison gagnante va changer sa vie

Article réservé aux abonnés
Christophe CIRONE Publié le 09/01/2016 à 05:15, mis à jour le 09/01/2016 à 05:15
Mick et Madeleine Primon, les gérants du Skyros, présentent le chèque fictif que leur a remis le PMU.
Mick et Madeleine Primon, les gérants du Skyros, présentent le chèque fictif que leur a remis le PMU. Franck Fernandes

Et le grand gagnant est... une gagnante ! 2 628 608 e, rien de moins. Telle est la somme alléchante, affolante que vient de remporter une Niçoise grâce à sa bonne combinaison au Quinté+. De quoi bien démarrer 2016. Et au galop, s'il vous plaît.

Sans surprise, l'heureuse élue tient à garder l'anonymat. Tout juste sait-on qu'elle est âgée d'environ cinquante ans, et de condition sociale plutôt modeste. Quoi qu'il en soit, le chèque que lui a remis le PMU hier a de quoi faire des envieux et changer une vie. « Dans le bon sens ! », se félicite-t-on chez le leader des paris hippiques.

Sa combinaison gagnante, cette Niçoise l'a validée le dimanche 3 janvier au Skyros, restaurant-bar PMU situé au 232 boulevard du Mercantour. La joueuse a misé 21 e sur un Quinté + combiné en Flexi 50 %. 3-12-6-2-7 : elle a trouvé l'ordre exact d'arrivée des concurrents du Prix de Bourgogne, troisième épreuve préparatoire au prestigieux Grand Prix d'Amérique. En prime, le n°737 inscrit sur son récépissé lui a permis de décrocher la Tirelire. Et de faire sauter la banque.

« Du mal à réaliser »

Il s'agit là du plus gros pactole décroché en France au PMU en ce début d'année. Pas loin, non plus, du record à battre dans les Alpes-Maritimes :

3 055 643 e, raflés à Nice, déjà, en décembre 2013. Le Var a fait plus fort encore en août dernier, avec un gain à 4 034 591 e. Mais le record historique reste établi en Ille-de-Vilaine, et date d'octobre 2011 : 10 552 310 e.

Nul doute que, bien utilisés, ces 2,6 millions suffiront au bonheur de leur bénéficiaire niçoise. Elle a confié vouloir « faire plaisir à ses proches ». « Elle avait un peu de mal à réaliser, indique-t-on au PMU. Ça va devenir plus concret dès qu'elle va encaisser son chèque ! »

En attendant, ce gain a déjà fait des heureux au Skyros. Le chèque fictif à sept chiffres, remis par la responsable commerciale du PMU, trône en vitrine sous les yeux pétillants des habitués. « C'est sûr, ça donne des idées... Ça montre qu'il faut toujours essayer », sourit Mario, l'un des clients présents hier.

« 2,6 millions, c'est impressionnant ! », s'exclame Mick Primon, le directeur du Skyros. « En général, les gains les plus élevés tournent autour de 5 000, 6 000 e. Alors, plus de deux millions... Ça leur montre que c'est possible. Depuis, beaucoup de rumeurs circulent pour savoir l'identité du gagnant. »

Cette identité, ni Mick, ni la cogérante Madeleine Primon, qui officiait le jour J, ne la connaissent. Qu'importe. Pour eux qui reçoivent 7 J/7 les aficionados du PMU, ce gain apparaît comme une juste récompense. Et la promesse d'un retour d'image ? « Trop tôt pour le dire, estime Mick. Mais certains sont superstitieux et seront peut-être tentés de jouer ici. Le mois dernier, un jeune a gagné 50 000 e au Millionnaire : c'est la bonne année ! »

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Monaco-Matin

Un cookie pour nous soutenir

Nous avons besoin de vos cookies pour vous offrir une expérience de lecture optimale et vous proposer des publicités personnalisées.

Accepter les cookies, c’est permettre grâce aux revenus complémentaires de soutenir le travail de nos 180 journalistes qui veillent au quotidien à vous offrir une information de qualité et diversifiée. Ainsi, vous pourrez accéder librement au site.

Vous pouvez choisir de refuser les cookies en vous connectant ou en vous abonnant.