Rubriques




Se connecter à

Qui est Martial Pied, le nouveau visage bientôt à la tête des Carabiniers du Prince ?

À compter du dimanche 16 janvier 2022, le lieutenant-colonel Gilles Convertini fera valoir ses droits à la retraite et laissera le commandement du corps à son adjoint, le commandant Martial Pied, entré au sein de l’institution en 2017.

Thibaut Parat Publié le 11/01/2022 à 14:45, mis à jour le 11/01/2022 à 14:57
Martial Pied prendra officiellement ses fonctions dès ce dimanche 16 janvier 2022. Photo Jean-François Ottonello

À l’instar du corps des sapeurs-pompiers de Monaco en octobre dernier, une page se tourne chez les Carabiniers du Prince. À compter du dimanche 16 janvier 2022, le lieutenant-colonel Gilles Convertini fera valoir ses droits à la retraite et laissera le commandement du corps à son adjoint, le commandant Martial Pied, entré au sein de l’institution en 2017.

Quatre jours plus tard, le 20 janvier 2022 à 11 h 30, une cérémonie de passation s’opérera avec les deux hommes au cœur de la cour d’honneur du Palais princier.

Doté d’une solide expérience dans le domaine de la maintenance, de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme et la gestion de l’événementiel, ce père de deux enfants, âgé de 49 ans, a amorcé une carrière dans l’armée française en 1994, à l’école spéciale militaire de Saint-Cyr.

Du contre-terrorisme en Afghanistan

Les années filant, l’homme a gravi les échelons: chef de section à l’instruction au 14e régiment parachutiste de commandement et de soutien à Toulouse (1995-1998), adjoint au chef du groupement des moyens généraux à Salbris (1998-1999).

 

De 1999 à 2022, il suit une formation académique et technique d’officier du génie.

De 2002 à 2006, il dirige un commando spécialisé dans la lutte contre contre-terrorisme (1er RPIMa de Bayonne), notamment en Afghanistan lors de l’opération Ares.

Au cours de sa carrière, d’ailleurs, Martial Pied a été amené à se rendre dans d’autres pays étrangers: en Côte d’Ivoire, au Tchad mais aussi au Cameroun où, de décembre 2013 à février 2014, il était chargé du suivi opérationnel du transit de la force Sangaris.

Le militaire français a aussi été commandant de compagnie à Metz, de 2006 à 2010, puis officier supérieur adjoint et officier de sécurité au 17e régiment du génie parachutiste à Montauban (2010-2017), dont la marraine n’est nul autre que… la princesse Caroline.

Ce n’est qu’en 2017 que Martial Pied a pris la direction de la Principauté pour seconder Gilles Convertini. Ce dimanche, donc, il lui succédera à la tête de plus de 120 carabiniers en charge de la protection du souverain monégasque et de sa famille.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.