“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Quelles solutions pour

Mis à jour le 03/04/2016 à 05:09 Publié le 03/04/2016 à 05:09
Au camping du Pylône, à Biot, les inondations ont fait de nombreux dégâts et un mort en octobre 2015.

Au camping du Pylône, à Biot, les inondations ont fait de nombreux dégâts et un mort en octobre 2015. Frantz Bouton

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Quelles solutions pour

Radars météorologiques, barrages géants, meilleure coordination des services… À l'étranger, des solutions fonctionnent. Et si nous essayions de nous en inspirer ?

Six mois jour pour jour après la catastrophe, les inondations qui ont ravagé la région restent dans toutes les têtes. Bilan : 20 morts, 500 millions d'euros de dégâts et ces images gravées dans les mémoires : des torrents de boue qui détruisent des vies à Biot, Mandelieu-La Napoule ou encore Cannes. Après le constat, des questions restent en suspens : aurait-on pu éviter un tel drame ? « On n'a pas été capable de voir le côté ''explosif'' de cette masse orageuse », déplorait à l'époque Cyrille Honoré, directeur adjoint des services météorologiques de Météo France. Il faut dire qu'en trois heures, de 19 heures à 22 heures, ce sont près de 180 mm d'eau qui sont tombés à Cannes ! Si Météo France produit deux fois par jour une carte de vigilance qui indique les risques encourus dans le département, il est impossible de prévoir exactement combien de centimètres d'eau vont tomber. Ce qui rend les prévisions et la prévention difficiles. Au-delà, n'est-ce pas le système qu'il faut revoir ?

Une polémique sans lendemain

Urbanisation et bétonisation du littoral, construction de logements sociaux, meilleure coordination des services… La polémique, notamment politique, qui s'en est suivie, n'a pas permis de répondre à toutes ces questions. Aujourd'hui, est-on mieux préparé ? Et peut-on prévenir plus efficacement ces catastrophes ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.