"Que Monaco reste Monaco et que le pays garde son identité": découvrez les vœux des Monégasques pour 2023

Monégasques ou résidents et salariés étrangers, tous souhaitent bonheur et prospérité à la famille princière. Ils formulent aussi des vœux pour leur pays. Tour d’horizon.

Article réservé aux abonnés
Anne-Sophie Coursier et Yannis Dakik Publié le 02/01/2023 à 14:00, mis à jour le 02/01/2023 à 14:31
Photo Y.D. et A.-S.C.

Victoria, 85 ans: "Ici on est tellement bien"

Victoria, 85 ans. Photo Monaco-Matin.

"Ici on est tellement bien. Alors que souhaiter? Que ça continue comme ça [rires]. Il y a tout ce qu’on peut vouloir, c’est un endroit magnifique. Je vis ici depuis 25 ans. Le couple princier a l’air d’aller très bien, ils ont de merveilleux enfants. Ils sont tous magnifiques. Je leur souhaite de continuer comme ça! Malheureusement, le reste du monde ne va pas si bien que ça. C’est triste. On peut espérer la fin du conflit en Ukraine."

Noa, 15 ans, lycéen: "Un city stade"

Noa, 15 ans et lycéen. Photo Monaco-Matin.

"Mon vœu pour la ville de Monaco serait de bénéficier d’un lieu pour nous, les jeunes, à l’exemple d’un city stade avec des cages de foot et des paniers de basket, sans trop de sable. Un lieu où l’on pourrait se retrouver sans gêner! Je souhaite aussi que la Ville maintienne les animations pour les jeunes au marché de Noël comme la piste de rollers. Au-delà de Monaco, que la pollution diminue de manière significative. En parler c’est bien, mais agir c’est mieux. Que l’on prenne enfin de vraies décisions comme développer les transports en commun pour éviter la voiture et planter toujours plus d’arbres."

Corinne, 50 ans, vendeuse: "Étoffer l’offre commerciale boulevard d’Italie"

Corinne, 50 ans et vendeuse. Photo Monaco-Matin.

"Un souhait pour Monaco? Développer l’offre commerciale sur le boulevard de l’Italie. S’il y a eu une évolution positive et de vrais efforts réalisés ici, on peut les poursuivre et faire en sorte que les cellules vides soient reprises. Je souhaite que le quartier des Moulins conserve son ambiance conviviale. De manière générale, je formule le vœu que les gens gardent le moral malgré les problèmes qui nous entourent."

Charline, 29 ans, commerçante et résidente: "Que les bus restent gratuits"

Charline, 29 ans, commerçante et résidente. Photo Monaco-Matin.

"Quelle bonne idée ces bus gratuits. J’ai un souhait : que le gouvernement les maintienne! À titre personnel, c’est une véritable économie à l’heure où les prix augmentent. Le bus est tellement pratique. Les touristes sont ravis et le font savoir. C’est bon pour le commerce. J’aimerais aussi plus de loisirs pour la jeune génération, un lieu où l’on peut se retrouver entre amis et en famille, à l’instar d’une salle d’arcades ou comme au bowling avant. Enfin, j’aimerais aussi plus d’humanité dans le monde, un peu plus de douceur pour que nous puissions à nouveau allumer la télévision sereinement."

Sharon et Claudia, 8 et 58 ans: "Un parc pour les pré-adolescents"

Sharon et Claudia, 8 et 58 ans. Photo Monaco-Matin.

"Bien sûr que nous vivons très bien ici mais j’ai remarqué qu’il manquait un lieu où les pré-adolescents pouvaient se retrouver, notamment pour les jeunes à partir de 9 ans. Il y a des parcs pour les plus petits mais pas de lieux adaptés pour les plus grands. Un endroit où les jeunes adolescents pourraient faire du sport tout en s’amusant, un espace avec des équipements sportifs mais aussi pour fêter leur anniversaire. Un endroit où l’on retrouve les animations pour les jeunes comme au marché de Noël! Monaco le mérite. Pour la famille princière, nous leur souhaitons d’être heureux et qu’ils parviennent à l’être autant que possible. Dans le monde, nous aimerions moins de politique et plus d’humanité. De la considération pour le peuple car aujourd’hui, c’est lui qui souffre."

Mme Brasseur, 45 ans: "Un peu de sérénité pour tout le monde"

Mme Brasseur, 45 ans. Photo Monaco-Matin.

"Tout est parfait ici, alors ce serait bien de continuer sur la même lignée. On est très heureux que la princesse Charlène soit de retour, en forme et réunie avec ses enfants. Le Prince a besoin d’avoir sa femme à ses côtés alors on est vraiment ravis de partager à nouveau ces moments avec eux. Et puis on souhaite tout simplement la paix. Plus de masque et un peu de sérénité pour tout le monde, ça fera du bien."

Helle, résidente depuis douze ans: "Faire attention à nos enfants"

Helle, résidente depuis douze ans. Photo Monaco-Matin.

"Que la cité fasse attention à ses enfants et aux harcèlements qu’ils peuvent subir. Il en existe ici comme ailleurs. Et beaucoup d’enfants en sont victimes, parfois de la part des adultes. Faisons en sorte que les adultes apprennent à être bienveillants et à montrer l’exemple. Instaurons cet apprentissage dans les écoles. Dans le monde, je souhaite que tous, nous respections l’histoire de chaque famille. Nous devons respecter l’histoire. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Le monde en sera plus apaisé."

Véronique, pharmacienne sur le Rocher: "Que le gouvernement impulse le commerce de proximité"

Véronique, pharmacienne sur le Rocher. Photo Monaco-Matin.

"Mon souhait serait que le gouvernement fasse ce qu’il a dit en arrivant. Qu’il impulse et développe le commerce de proximité sur le Rocher. Seule une participation du gouvernement permettra d’y parvenir, avec un accompagnement financier et un aiguillage administratif, tant les loyers sont devenus trop élevés ici. Il n’y a que le gouvernement qui pourra aider le Rocher à retrouver ses commerces de première nécessité pour les habitants. Au-delà de nos frontières, mon vœu se porte sur les gens, je souhaite qu’ils aiment travailler et qu’ils aiment leur travail. Si ce vœu se réalise, le monde tournera mieux, sans aucun doute."

Corinne, commerçante depuis trente ans: "Plus d’enseignes abordables"

 

Corinne, commerçante depuis trente ans. Photo Monaco-Matin.

"Nous sommes privilégiés ici et des vœux nous n’en avons pas forcément beaucoup si ce n’est que Monaco reste Monaco et que le pays garde son identité. Cependant, on peut souhaiter que des enseignes abordables soient plus nombreuses. Ici, il y a des travailleurs qui n’ont pas forcément les moyens. Ils sont 55.000 à venir chaque jour et je ne suis pas certaine que nous fassions en sorte qu’ils viennent tous dépenser ici quand ils y passent la journée. C’est un potentiel énorme à exploiter. Donnons aussi envie aux gens de venir dans le haut de Monaco. Aidons aussi les familles modestes à rester à Monaco. Trop sont parties à cause de la hausse des loyers. C’est regrettable."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.