“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quand Rosberg joue le chauffeur du prince

Mis à jour le 25/05/2016 à 05:14 Publié le 25/05/2016 à 05:14
« L'enfant du pays » a déployé ses ailes sur la place du Palais hier.

« L'enfant du pays » a déployé ses ailes sur la place du Palais hier. Photo Michaël Alesi

Quand Rosberg joue le chauffeur du prince

Hier, Nico Rosberg a embarqué le prince dans une magnifique Mercedes 300 SL Papillon pour deux tours de piste. Une virée suivie de confidences désormais coutumières avant le Grand Prix

Pour sa première reconnaissance du circuit de Monaco version 2016, Nico Rosberg s'est offert un copilote de renom, hier après-midi, en la personne du souverain.

Sappé comme Gatsby le Magnifique, le triple vainqueur en titre du Grand Prix de Monaco n'est pas passé inaperçu, sur les coups de 13 heures, lorsqu'il a traversé la place du Palais au volant d'une Mercedes 300 SL Papillon d'un blanc immaculé.

Les portes soulevées, le pilote a fait sensation auprès de la centaine de touristes présents. Un bain de foule savouré, d'autant plus qu'il lui permettait de sortir d'un certain confinement à quelques jours d'enflammer l'asphalte de la Principauté.

« Je ne suis pas dans une bulle totale mais je dois quand même y penser, gérer bien la situation. »

Son quotidien ? « C'est à la maison, sur la plage ou à la piscine avec la famille, comme d'habitude. J'essaye de me relaxer car c'est quand même une semaine assez pleine, avec beaucoup d'événements, il faut que je gère efficacement mon énergie. »

Au-delà de la course à pied et de la natation, Rosberg a, depuis deux ans, un nouvel exutoire. Un rendez-vous immuable avec le prince...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct