“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Quand Monaco fête la Journée mondiale du Yoga

Mis à jour le 23/06/2019 à 10:18 Publié le 23/06/2019 à 10:18
Plus de 200 personnes sont venues profiter du cours de Yoga	(A.M )

Quand Monaco fête la Journée mondiale du Yoga

Le 21 juin ce n’est pas seulement la Fête de la musique ou le solstice d’été, le 21 juin c’est aussi la Journée mondiale du yoga.

Le 21 juin ce n’est pas seulement la Fête de la musique ou le solstice d’été, le 21 juin c’est aussi la Journée mondiale du yoga. A cette occasion tous les pratiquants de yoga se sont retrouvés sur les terrasses du Casino pour une séance en plein air.

Débutants, confirmés ou simples curieux, tous étaient les bienvenus dans ce lieu magique pour profiter de cette ambiance paisible. C’est l’association Yoga Shala Circle qui, depuis 5 ans, met en place ce cours géant de yoga le 21 juin.

Un moment de

détente convivial

Les quelques 200 personnes qui sont venues au cours de yoga, femmes, hommes et enfants, ont pu profiter d’un accompagnement musical, le handpan.

Quatre professeures étaient présentes pour les élèves. De quoi faire de cette après-midi un moment de détente, de relaxation et de bien-être.

Une journée de soutien associatif

Gratuite et ouverte à tous cette séance avait aussi pour but de soutenir différentes associations. Fight Against Breast Cancer, pour la recherche sur le cancer du sein, SPSA pour les animaux et Mission enfance, dédiée aux enfants.

Trois associations pour lesquelles chacun est libre de faire un don, ou non, avant de se lancer dans une après-midi yoga.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.