“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Protection de la mer: prendre les déchets au filet avant leur arrivée dans la Cagne

Mis à jour le 30/03/2021 à 22:25 Publié le 30/03/2021 à 17:47
Un filet anti-déchets a été installé, ce lundi, à l’orifice d’un des exutoires d’eau pluviale donnant dans la Cagne à Cagnes-sur-Mer. C’est le premier dispositif de ce type a être installé sur la Métropole.

Un filet anti-déchets a été installé, ce lundi, à l’orifice d’un des exutoires d’eau pluviale donnant dans la Cagne à Cagnes-sur-Mer. C’est le premier dispositif de ce type a être installé sur la Métropole. Eric Ottino

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Protection de la mer: prendre les déchets au filet avant leur arrivée dans la Cagne

Avec la pluie, des quantités de déchets partent dans les canalisations d’eau pluviale, pour finir dans la mer. À commencer par les mégots de cigarette. Un fléau que Cagnes-sur-Mer essaie de commencer à contrer. La commune est la première de la Métropole à expérimenter un filet anti-déchets.

Il vient d’être posé sur un exutoire d’eaux pluviales dans la Cagne, à hauteur du carrefour à l’angle de la rue Claverie et de la rue Négro. Il a tellement plu au maire Louis Nègre, qu’il a demandé si la Métropole pouvait étudier la pose d’un filet sur la Cagne à son embouchure, ce qui serait possible techniquement selon la société Pollustock.

Quoi?

Il s’agit d’un filet filtrant en matière synthétique capable de stopper et de stocker des déchets d’une taille aussi petite que 2,5 mm. "Jusqu’aux billes de polystyrène", annonce fièrement Stéphane Asikian, président-fondateur de la société Pollustock qui a conçu ces filets fabriqués avec des produits européens, et qui les installe.

Comment?

Le modèle HR1000 qui vient d’être installé à Cagnes-sur-Mer est un filet à double paroi: une d’un maillage fin (2,5 mm) et une autre d’un maillage de plusieurs centimètres. Le maillage le plus serré ne monte pas jusqu’en haut afin de ne pas gêner trop l’écoulement de l’eau. Le maillage le plus gros couvre tout l’orifice de l’exutoire et retient les plus gros déchets. Le cordage vert assure la fixation et la solidité de l’ensemble. Le filet peut emmagasiner jusqu’à 2,6m3 de déchets, et supporter une tonne de charge et trois tonnes de poussée hydrodynamique.

À la fin de la précédente mandature, "Pollustock nous a proposé d’en poser un gratuitement", explique Corinne Guidon, qui était alors adjointe au maire déléguée à l’Environnement. "J’ai transmis à Hervé Spielmann", son homologue délégué à l’eau et à l’assainissement, qui s’en est occupé avec la Métropole.

Pourquoi?

Il existe bien des dégrilleurs métalliques pour canalisations, "mais ils se colmatent et sont compliqués à vider", regrette l’ancien élu Hervé Spielmann. Le filet, lui, suit la forme de son support et se démonte facilement.

Combien?

Ce premier filet n’a rien coûté à la Ville ni à la Métropole (qui a la compétence de l’eau, de l’assainissement et de l’enlèvement des déchets).

Il reste la propriété de Pollustock qui l’a posé gratuitement. Un filet coûte normalement environ 5.000 euros, mais avec sa pose, le coût peut aller jusqu’à 15.000 euros selon les supports. Si ce premier filet donne satisfaction, d’autres pourraient être installés en différents endroits à Cagnes. La commune de Mandelieu en a déjà 25 et s’est fixé un objectif de zéro déchet déversé en mer dans deux ans. Une centaine de sites ont déjà été équipés par Pollustock dans toute la France, dans une quinzaine de collectivités territoriales.

Quand?

Posé ce lundi, ce filet devrait durer cinq à six ans.

Qui?

C’est la société Pollustock qui assure l’entretien du filet, qui le vide et qui pèse son contenu. Mais c’est ensuite la Métropole qui évacue les déchets et les trie. Basée à Mandelieu-la-Napoule, Pollustock a été sollicitée en 2010 par Vinci autoroutes pour trouver de nouvelles solutions de filtration de déchets dans les eaux.

Il lui a fallu deux ans pour mettre au point ses premiers filets anti-déchets, qu’elle a brevetés pour les protéger.

 

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.