“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Prix littéraire 2017 de la Fondation Prince Pierre : les auteurs en lice

Mis à jour le 12/05/2017 à 05:15 Publié le 12/05/2017 à 05:15
La princesse Caroline a reçu au Grand Véfour à Paris, les membres du Conseil  littéraire.

La princesse Caroline a reçu au Grand Véfour à Paris, les membres du Conseil littéraire. Charly Gallo/DirCom

Prix littéraire 2017 de la Fondation Prince Pierre : les auteurs en lice

Le Conseil littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco s'est réuni au Grand Véfour à Paris, mercredi, autour de la princesse Caroline, pour établir la liste des auteurs en lice pour le Prix littéraire, qui honore un écrivain francophone de renom pour l'ensemble de son œuvre.

Le Conseil littéraire de la Fondation Prince Pierre de Monaco s'est réuni au Grand Véfour à Paris, mercredi, autour de la princesse Caroline, pour établir la liste des auteurs en lice pour le Prix littéraire, qui honore un écrivain francophone de renom pour l'ensemble de son œuvre. Le jury en a retenu trois pour 2017 : Annie Ernaux, Maurizio Serra et Michel Tremblay.

Ont également été sélectionnés pour la Bourse de la découverte, prix récompensant un auteur francophone pour un premier ouvrage de fiction : Pierre Adrian, Les âmes simples ; Cédric Gras, Anthracite ; Frédéric Gros, Possédées ; Néhémy Pierre-Dahomey, Rapatriés et Blandine Rinkel, L'abandon des prétentions.

L'ensemble de ces ouvrages fera partie du Marathon de lecture, dont le lancement aura lieu le 21 juin prochain, à la Médiathèque de Monaco. Le Prix littéraire et la Bourse de la découverte seront ensuite, proclamés le 5 octobre, à Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct