Rubriques




Se connecter à

Prince Albert II : "Il faut être pleinement conscient de ses racines"

A l'occasion de la Fête nationale monégasque, ce vendredi, le prince Albert II a réaffirmé à Monaco-Matin sa volonté de préserver l'identité locale et notamment de faire vivre la langue monégasque à travers les générations futures.

Thomas MICHEL et Cédric VERANY Publié le 19/11/2021 à 11:06, mis à jour le 19/11/2021 à 11:08
exclusif
"Une langue ce n'est pas seulement un moyen de communiquer, c'est aussi une culture, une façon de se voir et de voir le monde", estime le prince Albert II. Photo Jean-François Ottonello

Cette année a été marquée par la volonté de défendre la langue monégasque, qu’elle vive avec les générations futures, comment l’entretenir en dehors de l’école ?
Une langue fait partie de l’identité d’un pays, de son patrimoine. Pour être pleinement ouvert sur le monde, il faut être pleinement conscient de ses racines. Une langue ce n’est pas simplement un moyen de communiquer, c’est aussi une culture, une façon de se voir et de voir le monde. C’est pourquoi l’enseignement de la langue monégasque me semble essentiel. Il doit, aujourd’hui, être renforcé de façon plus cohérente et c’est pourquoi son enseignement est obligatoire jusqu’à la fin du collège, à raison d’une heure toutes les deux semaines. Cela va participer à la création d’un vivier de jeunes qui parleront notre langue et qui pourront la véhiculer et la transmettre à d’autres générations. J’y tiens et il faut que cette langue puisse continuer à vivre. L’enseignement doit aussi être modernisé en tenant compte des avancées numériques et je sais que les enseignants de langue monégasque seront présents à ce rendez-vous d’enseignement rénové.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.